Mon espace personnel

Une halte à Holguín

Même si à première vue Holguín n’est pas la ville la plus charmante que vous traverserez au cours de votre voyage à Cuba, une halte reste ici agréable.

Que faire à Holguín

Au fil des années, la ville d’Holguín est devenue un carrefour presque inévitable lorsque vous vous rendrez dans le Sud-Est au cours de votre voyage à Cuba. C’est d’autant plus vrai depuis l’avènement de Guardalavaca comme station balnéaire à la mode. Si vous vous y rendez, Holguín est alors un point de passage obligatoire, reste à savoir si vous y ferez une simple halte ou si vous prendrez le temps de vous y arrêter un peu plus longtemps.

Même si de toute évidence Holguín ne dégage pas le charme colonial de certaines de ses consœurs, une halte ici est particulièrement agréable. La ville possède en effet de nombreuses places et de nombreux parcs où il est toujours bienvenu de faire quelques pauses à l’ombre.

Vous verrez que le cœur de la ville s’articule d’ailleurs autour de trois grandes places. En vous promenant au hasard des rues, vous ne manquerez pas de passer devant l’église San Isidoro, la casa más antigua, la casa del Tallador, la fabrique d’orgues ou encore la fabrique de poupées Yorubas. Le musée provincial La Periquera ou le musée Calixto García sont aussi très intéressants.

Si vous n’êtes à Holguín que pour ses alentours, profitez quand même de votre séjour ici avant de prendre la direction de Guardalavaca, de Birán ou de la Loma de la Cruz.

Vue sur Holguin

Pour y aller

De par sa position, Holguín est reliée par la route aux principales villes de l’île. Il y a ainsi un bus par jour depuis Trinidad et depuis Cienfuegos, il y en a trois qui partent au quotidien de Bayamo et de Santiago de Cuba. Pour arriver ici depuis la capitale La Havane, vous aurez un peu plus de choix avec quatre bus par jour. Les trajets entre Holguín et les petites villes alentour comme bien sûr Guardalavaca, Birán ou encore Moa s’effectuent dans des minibus très nombreux, sans horaires et qui partent une fois pleins. Sachez aussi que si vous faites la route depuis La Havane, au lieu de faire le trajet d’un trait vous pourrez faire quelques haltes au gré de vos envies à Las Tunas, à Camagüey, à Ciego de Ávila, à Sancti Spíritus ou à Santa Clara.

Si vous préférez le train, vous pourrez le prendre depuis La Havane ou depuis Santiago de Cuba. Autant le savoir, il est très lent et Holguín ne possédant pas de gare, il vous faudra descendre à 20 kilomètres de là à Cacocum.

La façon la plus rapide et la plus confortable de rejoindre Holguín depuis La Havane est de prendre l’avion. Il y a trois vols chaque jour et vous gagnerez un temps considérable.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 8 mars 2016