Mon espace personnel

Le reggae dance hall et le hip hop en Gambie

Les musiques contemporaines ici sont noires et contestataires. Ne manquez pas de prêter l'oreille lors de votre voyage en Gambie à cet aspect important de la culture locale.

La Gambie étant un pays anglophone, le public a été tout de suite très sensible aux textes de Bob Marley qui a inspiré toute une génération de musiciens depuis les années 1980.

L'influence jamaïcaine

Les articles contemporains de la scène dance hall chantant en patois jamaïcain ont remplacé les maîtres du reggae, et à cette école la Gambie a enfanté de nombreux articles locaux populaires. Les plus grands noms du dance hall de Jamaïque viennent régulièrement s’y produire, notamment Sizzla, Capleton, Luciano, Anthony B, Busy Signal, Morgan Heritage…  A cela est venu s’ajouter la vague hip hop, très importante dans le pays.

La relève gambienne

Le plus connu des artistes dance hall gambien s’appelle Rebellion the Recaller. Ce chanteur originaire de Brikama fait passer des messages de justice, d'égalité et de paix, et produit sa musique à Paris et Berlin. C’est vraiment l’ambassadeur du reggae en Gambie. Dr Shaka est un vocaliste du groupe Born Africans, l’un des plus populaires depuis des générations. Après la séparation du groupe, il a émigré en Angleterre où il a produit ses musiques avec les plus grands de la scène jamaïcaine, notamment Luciano, Lucky Dube et Gregory Isaacs. Il chante des messages de justice et de paix dans un style reggae qui plait aux puristes.

Singateh est aussi une super star en Gambie. Il s’essaye à tous les styles populaires modernes : de l’afro-mandingue au hip hop en passant par le dance hall reggae influencé de Mbalax. C’est le nouvel outsider de la scène gambienne. Deux festivals reggae sont immanquables en Gambie, le Gambia – International Roots Festival et le Bob Marley Day Reggae Roots Beach Festival, les deux en mai.

Danses dans un village

La vague hip hop

Le hip hop a aussi connu un succès fulgurant en Gambie, avec la montée du rap local dans les années 1990. Si les anciens s’appellent Black Nature, Da Fugitivz, Born Africans ou Dancehall Masters, les jeunes rappeurs ont désormais pris la relève et s'affrontent lors de la ‘Cypher Street Rap Battle' initiée par Killa Ace, une des stars du hip-hop local. Une grande battle de hip hop de rue qui compte pour découvrir les nouveaux talents chaque année.

Camille Griffoulieres
225 contributions
Mis à jour le 7 avril 2016