Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Balade à Malabo la traditionnelle ou la moderne

Les premiers contacts que vous aurez avec le pays pendant votre voyage en Guinée Equatoriale se passeront très probablement à Malabo. Ici le visiteur à peine débarqué se trouve dans une ville très paradoxale.

Malabo la traditionnelle

C'est sûrement ici que pour vous, comme cela a été le cas pour moi et comme ça l’est aussi pour la majorité des visiteurs, commence le périple. Je vous souhaite la bienvenue sur l’île de Bioko, dans les rues de la capitale Malabo. Ce qui plane irrémédiablement dans cette atmosphère, c’est la sensation d’un incroyable paradoxe. Vous ne tarderez pas non plus à le ressentir. Malabo peut s’appréhender de plusieurs manières. Attachons nous en premier lieu à son côté traditionnel. En route pour la visite.

De son riche passé colonial la capitale Malabo a su conserver un superbe patrimoine architectural. Il faut dire que la ville que vous découvrirez de nos jours est riche de son histoire. D’abord connue sous le nom de Port Clarence puis sous celui de Santa Isabel, les années ont passé avant de nous offrir le visage actuel de Malabo. Du passage des Portugais, des Britanniques puis des Espagnols, il résulte une incroyable impression de se croire perdu au Antilles ou dans les ruelles d’un village d’Andalousie. Certaines villas sont en bois, peintes de couleurs vives ou pastel avec de sublimes balcons en fer forgé. Dans le centre historique la cathédrale est tout simplement sublime. Vous passerez des heures sans vous lasser, assis sur un banc à l’ombre d’un palmier, à regarder la vie s’écouler sous vos yeux.

Le port de Malabo
 

Une capitale en plein développement

Sans rien renier de ce patrimoine, Malabo tend à offrir un nouveau visage. Il est coutume de dire de cette capitale qu’elle est la plus paisible et la plus silencieuse de tout le continent africain. Peu à peu, elle semble pourtant prendre la direction d’un développement à tout-va.

Les ambitions futures de Malabo se tournent vers l’océan Atlantique. Les zones résidentielles de bord de mer sortent de terre et le port est quant à lui en plein développement. Il aspire à devenir très prochainement l’un des plus importants de la partie ouest de tout le continent africain. Pour accompagner cette croissance, la zone Malabo II voit chaque jour l’apparition d’infrastructures d’accueil. Des tours, des hauts bâtiments, des hôtels luxueux mais aussi des administrations et les sièges sociaux d’entreprises internationales semblent se plaire dans toute cette partie de la capitale.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 6 avril 2016