Mon espace personnel

Le charme du quotidien sur les rives du lac Malawi

Le lac occupe 20% de la superficie du pays. Pour les habitants, il est indispensable. Tout le quotidien s'organise autour des rives. Pour le voyageur, il représente une source d'émerveillement inépuisable. Voyager lentement est la condition pour le découvrir en détails.

Un mode de vie immuable

L'organisation communautaire et la débrouille rythme le quotidien des habitants des rives du lac Malawi. Vous ne trouverez aucun supermarché ou grande enseigne de ce côté du pays. Labeur et tâches immuables occupent une grande partie de la journée. N'hésitez pas à questionner les habitants et partager avec eux leur quotidien.

La pêche est l'activité principale des hommes au bord du lac. Ils partent souvent de nuit, raison pour laquelle pour les verrez le jour tranquillement assis en train de démêler les noeuds de leur filet de pêche. Les femmes s'occupent de disposer les sardines (appelées usipas) sur des plateaux en plein soleil. 

Une femme prépare les usipas pour sécher au soleil

Les embarcations sont pour le moins simplistes. Les hommes creusent un canoë directement dans un tronc. En quelques heures, le dugout est prêt à rejoindre les eaux poissonneuses du lac.

La construction d'un dogout

Tout au long de la journée, les points d'eau sont le lieu privilégié pour rencontrer les habitants. Très tôt le matin, le rire des enfants envahit l'espace.

Près de Nkhotakota, de Nkhata Bay et de Monkey Bay, des dizaines de vendeurs proposent leurs objets artisanaux, de bois, de feuilles et d'écorces. 

A l'aventure sur les chemins

Des centaines de sentiers se déploient à travers les champs de cassava (manioc) et les villages. Marcher sur les rives du lac Malawi est une invitation à l'observation et la découverte. 

Des huttes au bord du lac Malawi

De petits villages apparaissent au milieu des cultures. Ils s'organisent à chaque fois autour d'une petite place centrale où vibrent les sons du marché. En tant que visiteur, il est d'usage de se présenter et, si possible, de rencontrer le chef local. 

Les villages de Ruarwe et d'Usisya sont aussi magnifiques qu'isolés. On y accède plus facilement en ferry ou barque. Des montagnes et falaises morcelées entourent les champs de patates douces, de tomates ou de cassava. On peut alors se baigner dans de minuscules criques. N'oubliez pas de vous munir d'un masque et d'un tuba. Les eaux sont peuplées de créatures de toutes les couleurs.

De nombreuses mosquées (au sud du lac) et églises (au centre et au nord) occupent les rives. C'est là encore un point de ralliement stratégique pour faire des rencontres. 

Fred Jasseny
41 contributions
Mis à jour le 7 avril 2016