Mon espace personnel

Cochabamba

Guide de voyage Bolivie

Infos pratiques sur Cochabamba

  • Rencontres locales
  • Lieu ou Monument religieux
  • Artisanat
  • Lieu ou Monument historique
3 / 5 - 3 avis
Comment y aller ?
A 12 h de Sucre en bus
Quand partir ?
D'avril à octobre
Durée minimum
Un jour

Avis des voyageurs sur Cochabamba

Stéphanie Charbit Grand Voyageur
94 avis rédigés

Troisième ville de Bolivie, Cochabamba ne présente pas d’intérêt touristique particulier mais elle à l’avantage de se trouver au croisement de nombreuses routes et c’est à partir de cette grosse cité que l’on peut rejoindre le parc national Torotoro.

Mon conseil :
Si vous le pouvez, essayez d’être à Cochabamba un mardi pour pouvoir vous échapper quelques heures au village voisin de Punata qui accueille un grand marché chaque semaine !
Mon avis

De retour de quelques jours dans le parc national Torotoro, je décide de rester une grosse journée à « Cocha », principalement pour aller au marché de Punata à 50 km d’ici. Tant qu’à être là, autant visiter la ville !

Finalement le centre-ville est plutôt sympa. Nombreux marchés, pas mal d’animation, des petites places charmantes avec leurs églises, quelques maisons et bâtiments coloniaux, de bonnes glaces et pâtisseries (plusieurs adresses réputées) et puis à « seulement » 2500 m d’altitude, il fait assez bon donc quel plaisir de pouvoir se promener en t-shirt…

Mon objectif étant néanmoins d’aller au marché de Punata, je prends le colectivo qui m’y emmène en une heure. Pas un seul touriste, idéal pour les fans des rencontres locales. Quoi de mieux pour ça que d’aller boire une chicha (alcool de maïs fermenté) dans une chicheria ? Pour sûr que j’attise la curiosité des gens !

Le marché est très grand, beaucoup de légumes, de fruits, de fleurs et de femmes en vêtements traditionnels de la région : ici pas de chapeau melon noir mais des chapeaux blancs et plats !

David Debrincat Grand Voyageur
896 avis rédigés

A 370 km de La Paz, Cochabamba est la troisième ville du pays. Son climat ne manque pas de plaire aux visiteurs qui restent souvent ici plus longtemps que prévu.

Mon conseil :
Cochabamba abrite le plus grand marché de Bolivie, tout près de la gare. Il se tient quotidiennement mais préférez le mercredi ou le samedi quand l’animation est la plus grande.
Mon avis

Au cours de mon voyage en Bolivie, j’ai fait un arrêt dans cette jolie ville de Cochabamba. De premier abord, je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnelle. Bien sûr elle est belle mais ni plus ni moins que les autres villes de Bolivie. En revanche son climat doux malgré les 2500 mètres d’altitude est une invitation à prolonger un séjour.

Je vous conseille donc de prendre votre temps ici. Promenez-vous dans les rues, asseyez-vous sur les places, regardez simplement aller la vie des habitants. Puis surtout aller sur les marchés. Ne manquez surtout pas celui de La Cancha. Il est le plus grand de Bolivie et l’animation y est fabuleuse. Au milieu des classiques stands de vêtements ou de légumes, vous arpenterez l’allée des offrandes où se vendent des fœtus de lamas et encore tout un tas de bizarreries.

Caroline Gourmaud Grand Voyageur
346 avis rédigés

Troisième ville de Bolivie, Cochabamba est surnommée la vallée de l'éternel printemps en raison de son climat très doux tout au long de l'année.

Mon conseil :
Au sud de la ville de Cochabamba, le marché de Cliza est une étape incontournable. Chaque dimanche, des centaines de cochabambinos déploient leurs stands bigarrés remplis de fruits, de légumes et d'objets artisanaux. A vos emplettes !
Mon avis

Située en plein cœur de la Bolivie, à 2 500 m d'altitude, Cochabamba est une métropole dynamique où se concentre près d'un million d'habitants. On raconte qu'elle possède le climat le plus agréable de Bolivie. En hiver, les températures atteignent facilement les 25°C en plein soleil mais attention les nuits sont fraîches : jusqu'à de -5°C.

Malgré le ballet incessant des voitures et la pollution sonore, Cochabamba est une ville relativement agréable. Son centre historique reflète l'époque coloniale du pays. Parmi les incontournables : la Plaza 14 de Septiembre, une sorte de Plaza de Mayo (la place principale de Buenos Aires ) version bolivienne qui tire son nom de la Révolution de 1810 ; la Cathédrale Metropolitana et son architecture d'inspiration baroque ; le Cristo de la Concordia, moins célèbre mais plus grand que son cousin brésilien ; la Laguna Angostura, lieu de détente pour les adeptes de sports nautiques ; le marché au bétail de Punata, le mardi et le marché de Cliza, le dimanche...

Lors de votre voyage en Bolivie, vous verrez que, comme de nombreuses autres métropoles, Cochabamba connaît de fortes disparités économiques et sociales. Au sud, il n'est pas rare de rencontrer des habitants dans une situation de pauvreté extrême alors que plus au nord, les élites boliviennes vivent dans leur tour d'ivoire. A noter que Cochabamba est réputée pour sa gastronomie. Parmi les must : pigeon à la braise, poulet à la sauce piquante, chaussons de maïs, pains artisanaux ou encore soupe de quinoa.