Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Découvrir les vestiges de Ribeira Grande

Le nom de Ribeira Grande ne vous dit rien ? C’est que la ville se nomme maintenant Cidade Velha, c’est-à-dire la ville vieille, ou la vieille ville, pour éviter la confusion avec l’autre Ribeira Grande de l’archipel, sur l’île Santo Antao… Cidade Velha, située à 15 kilomètres de Praia, sur l’île de Santiago, est la plus ancienne ville du Cap Vert.

Une escale sur la route des Indes

Sur la côté sud de l’île de Santiago, dans une baie accessible aux navires, le site où les navigateurs européens installèrent à la fin du XVe siècle la première ville de l’archipel est particulièrement hospitalier. Par la route, on y accède en quelques minutes de taxi depuis Praia, et l’on peut y passer quelques heures ou une journée agréable. Mais les premiers Européens à s’y installer arrivaient par la mer, depuis l’Europe et à destination des côtes africaines encore méconnues, ou en route vers le lointain continent américain.

Progressivement, ils construisirent un port et une ville, dont ils firent une plateforme incontournable dans le commerce des esclaves. À la croisée des échanges commerciaux, la ville prospéra. Son climat permit aussi aux navigateurs et scientifiques d’expérimenter l’acclimatation de plantes exotiques rapportées de leurs lointains voyages.

Du fort au pilori, d’une église à l’autre

Vous pouvez commencer la visite de Ribeira Grande par la plage et le port, à moins que vous ne préfériez vous reposer sur la plage après avoir arpenté les ruelles de la ville… En arrivant sur la place principale, vous découvrirez le pilori (pilhourino), flanqué d’une belle colonne manuéline, où les esclaves rebelles étaient punis publiquement. Aujourd’hui, cette colonne est conservée à titre mémoriel. En franchissant la rivière également nommée Ribeira Grande, on arrive à la chapelle Nossa Senhora do Rosario.

Mais j’ai préféré découvrir la cathédrale, de l’autre côté de la place du pilori. Et surtout, j’ai retenu de ma visite de Ribeira Grande la vue imprenable que l’on a sur la mer depuis la forteresse royale de Sao Filipe, où d’imposants canons attendent impatiemment la visite des pirates !

Les rues de Ribeira Grande depuis le fort

Délaissée à cause des assauts des pirates…

Justement, c’est à cause de ces derniers que Ribeira Grande fut progressivement délaissée au profit de Praia. Au XVIe siècle, c’est l’Anglais Francis Drake qui, attiré par la prospérité de la ville, y aborde et la pille. Au début du XVIIIe siècle, le corsaire nantais Jacques Cassard s’y attaque à son tour. Peu à peu, les entrepôts ferment, pour aller s’installer en lieu plus sûr. Et les habitants la délaissent à leur tour… Mais son histoire et ses monuments permettent à Ribeira Grande, désormais nommée Cidade Velha, d’être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2009. Aux visiteurs, maintenant, d’assaillir la ville !

Marie TSOUNGUI
219 contributions
Mis à jour le 1 octobre 2015