Compensation des émissions CO2 estimées
Baie de la Terre-de-Haut, Guadeloupe

Guide de voyage Guadeloupe

Les 6 raisons d’aller en Guadeloupe

Havre de paix, la Guadeloupe est à visiter. Ici se succèdent forêt tropicale et fonds marins ; grives à « pieds-jaunes » et tortues ; fougères arborescentes et cocotiers. Un pays riche en découvertes.

  1. 1
    Parcourir la forêt tropicale
  2. 2
    Flâner sur des plages de toutes les couleurs
  3. 3
    Explorer une mosaïque de fonds marins
  4. 4
    Découvrir la mangrove
  5. 5
    Encourager l’écotourisme
  6. 6
    Rencontrer un peuple chaleureux
1. Parcourir la forêt tropicale

La forêt tropicale humide couvre près de 40 000 hectares de la Guadeloupe et s’étend sur environ 60% de la Basse-Terre. C’est l’une des plus vastes forêts des Antilles ! Son climat chaud et humide permet le développement d’une végétation luxuriante : mahogani (acajou), acomat (gommiers), fougères arborescentes, orchidées... en sont quelques exemples. Au contact de cette riche végétation, vous pourrez admirer différentes espèces d’oiseaux : grives à « pieds jaunes », grives corossal, cocobino (grive trembleuse) et le fameux pic de Guadeloupe.

2. Flâner sur des plages de toutes les couleurs

Les plages de Guadeloupe offrent des facettes très différentes à visiter : le sable s’y décline sur plusieurs tons proposant une grande diversité de paysages. Du sable blond ou roux des grandes anses au nord de Basse-Terre, au sable blanc de Marie-Galante et de Grande-Terre. Sans oublier les insolites plages de sable gris ou noir (d’origine volcanique) du sud de Basse-Terre. Au bord du littoral, la végétation est omniprésente : cocotiers, amandiers-pays et résiniers se succèdent ; vous aurez même la chance d’y admirer quelques hérons et balbuzards (aigle pêcheur).

3. Explorer une mosaïque de fonds marins

La Guadeloupe, comme toutes les îles de la région, dispose d’un riche patrimoine marin de plusieurs centaines d’espèces : tortues (tortues vertes, tortues imbriquées, tortues luth...) et cétacés aux noms magiques de coulirous, thazards, vivaneaux... Tous au contact des coraux, étoiles de mer et autres lambis : le coquillage le plus connu des Antilles. Un séjour à côte Sous-le-Vent, à Basse-Terre, vous en donnera un joli aperçu.

4. Découvrir la mangrove

La mangrove couvre plusieurs milliers d’hectares de Guadeloupe : elle correspond à une frange végétale du littoral depuis Port-Louis (Grande-Terre) jusqu’à la pointe Latanier (Basse-Terre). Elle s’étale comme une ceinture verte entre mer et terre où foisonnent arbustes et palétuviers (mangle rouge) aux racines échasses. Aujourd’hui, la mangrove est victime d’une pollution endémique (plomb, mercure, nitrates, etc.) que les autorités tentent de circonscrire avec la création du parc national de Guadeloupe.

5. Encourager l’écotourisme

Le parc national de Guadeloupe (1989) est le premier parc français d’outre-mer. Il s’étend sur plus de 21 000 hectares. Sa zone centrale comprend la Soufrière, les chutes du Carbet, la vallée de la Grande Rivière (Basse-Terre) et sa zone périphérique : Vieux-Habitants, Bouillante et Pointe-Noire (Côte Sous-le-Vent). Le parc encourage le développement de l’écotourisme pour découvrir une Guadeloupe intime et conviviale. Les autorités préservent aussi une zone écologique maritime à la réserve naturelle du Grand Cul-de-Sac marin (1987) et aux îlets de la Petite-Terre au large de la Désirade (1998).

6. Rencontrer un peuple chaleureux

En Guadeloupe l’accueil est de qualité et vous apprendrez qu’ici tout est Créole : tout ce qui a pris naissance dans le pays (cuisine, jardin, habitat...). Les Guadeloupéens vous parleront avec amitié des « gens d’ici » : un véritable creuset où se mêlent ancêtres des Amérindiens, des anciens esclaves africains, des békés (Blancs-pays) et depuis le XIXe siècle : des Indiens, Chinois, Libanais et Syriens. Leur point commun : parler le créole à l’inverse des moun vini (gens venus).

Voyagez en Guadeloupe selon vos envies

Découvrez toutes nos idées de voyage pour un voyage en Guadeloupe.

Tous nos circuits en Guadeloupe

Quand partir en Guadeloupe ?

janv
fév
mars
avril
mai
juin
juil
août
sept
oct
nov
déc

Les îles de la Guadeloupe peuvent se visiter toute l'année mais la meilleure période pour s'y rendre est celle qui s’étend entre décembre et avril. La température est très agréable et le ciel dégagé. De juin à novembre, les températures sont plus élevées et les averses soudaines et parfois violentes, en particulier pendant les mois d'été. 

Voir quand partir

Nos conseils pour vos vacances en Guadeloupe

Les conseils de nos experts locaux pour un voyage en Guadeloupe.

Que voir en Guadeloupe ?

Les meilleurs lieux à découvrir.

Voir tous les lieux
Préparez votre départ en Guadeloupe

La Guadeloupe est une destination très prisée des touristes et notamment des Français. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à préparer votre séjour sans stress.

Quels documents pour voyager en Guadeloupe ?

Les ressortissants de l’UE n’ont pas besoin de visa pour un séjour en Guadeloupe.  Une carte d’identité ou un passeport valide vous suffiront pour entrer sur le territoire. Les Canadiens n’ont également pas besoin de visa pour les séjours de moins de 90 jours, seul un passeport valide est nécessaire.

Santé

Aucune précaution particulière n’est à prendre pour tout voyage en Guadeloupe. Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur.

Langue

La langue officielle en Guadeloupe est le français. Le créole antillais est également une langue très parlée.

Décalage horaire

En hiver il y a plus 5 heures de décalage horaire entre la France et la Guadeloupe et plus 6 heures en été. Quand il est 12 h à Paris, il est donc 17 h ou 18 h à Pointe-à-Pitre.

Téléphone et Internet

Renseignez-vous auprès de votre opérateur avant votre séjour afin de vous assurer qu’un surcoût n’est pas appliqué si vous passez des appels depuis la Guadeloupe. En ce qui concerne internet, vous n’aurez aucun problème pour vous connecter.

Electricité

Les prises et le voltage sont les mêmes qu’en France, vous n’aurez donc pas besoin d’adaptateur.

Comités du tourisme des îles de Guadeloupe : 

23-25, rue du Champ-de-l'Alouette - 75013 Paris

5, Square de la Banque BP 1099 - 97110 Pointe-à-Pitre