Le parc national de Darien, joyau sauvage du Panama

Plus grand parc national du Panama et toute l’Amérique Latine, le Darien est sans aucun l’un des plus beaux trésors naturels du pays. Couvrant presque 600 000 hectares, ses forêts tropicales cachent d’insoupçonnables beautés. De la rencontre d’ethnies en observation de la faune et de flore, de montagnes en fleuves, vous explorez l’une des dernières régions sauvages du continent américain.

Un séjour dans le Darien : que voir, que faire ?

La première chose à effectuer lors d’un séjour dans le parc national est évidemment un trek dans le Darien ! En suivant le pas des jaguars, ses sentiers vous mèneront sans doute vers la réserve hydrologique du Filo del Tallo. Avec ses nombreuses sources naturelles, cette dernière est un véritable sanctuaire de la nature. Plus loin, vous pourrez descendre la majestueuse rivière Chucunaque en pirogue ou en kayak. Au fil de l’eau, sous le regard des crocodiles, vous percerez les mystères naturels de la plus grande rivière du pays. Mais un séjour dans le Darien sera aussi l’occasion de partir à la rencontre des Indiens Wouanaan. Vivants de l’agriculture et de la pêche, ce peuple hors du commun vous révèlera ses traditions ancestrales. Ainsi, vous vous émerveillerez devant leurs talents de sculpteurs de bois ou de tisseurs. Une formidable manière de découvrir comment ce peuple vit en harmonie totale avec leur milieu naturel.

Comment accéder au parc national de Darien ?

Pour accéder au Darien, vous aurez plusieurs possibilités. Soit vous emprunterez un 4x4 depuis l’une des villes du Panama soit vous prendre un avion depuis l’aéroport national jusqu’à la bourgade de La Palma. Une fois sur place, vous aurez le choix entre différents modes de transports : trek dans le Darien, pirogue ou 4X4. Lors de votre voyage dans le Darien, vous séjournez très certainement dans l’un des magnifiques lodges du parc national. Niché en pleine nature, vous savourez toutes les beautés de la réserve et pourrez même, depuis votre chambre, entendre le fameux cri de l’aigle Harpy !