Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Une escapade dans les gorges de Taroko

Au cœur d’une nature incroyablement belle, les gorges de Taroko sont un site merveilleux que vous ne vous lasserez pas de parcourir.

Une merveille de la nature

Voici un lieu que j’ai découvert au cours de mon voyage à Taïwan et qui me tient particulièrement à cœur. Je vous présente le parc national de Taroko, le site que j’ai le plus apprécié à Taïwan.

Avant que vous ne me reprochiez mon manque d’objectivité, sachez quand même que le parc national de Taroko est considéré comme l’une des sept merveilles d’Asie. Vous voyez bien que je n’exagère pas quand je dis que le site est somptueux. A 200 km de la capitale Taipei, le parc national de Taroko est un long canyon d’environ 20 km qui court au milieu d’une nature à la beauté saisissante où s’élèvent des montagnes de plus de 3000 m d’altitude.

C’est un réel paradis que je conseille vivement à tous les amateurs de randonnées et plus généralement à tous ceux qui aiment la nature dans son état le plus brut et le plus sauvage.

 

A Taroko

A parcourir de longues heures

Le sentier à flanc de falaise qui surplombe le profond canyon ne mesure pas moins de 20 km. Je vous rassure, si vous ne vous sentez pas capable de parcourir l’intégralité de la balade, il est tout à fait possible de n’en faire qu’un tronçon. C’est à voir selon vos envies, vos capacités et le temps dont vous disposez. J’ai adoré la balade.

Les paysages sont extraordinaires et ne ressemblent en rien à tout ce que vous pourrez voir ailleurs à Taïwan. Je vous conseille, en plus de bonnes chaussures de marche, de prendre un maillot de bain. En cours de balade, vous pourrez ainsi détendre vos mollets fatigués dans l’une des sources d’eau chaude ou vous rafraîchir au pied d’une belle cascade. La journée passe ainsi, d’une merveille à l’autre, d’une marche à pied à une baignade, et ce n’est pas tout.

Le parc national de Taroko vous laisse également tout le loisir d’admirer une flore riche et très variée. Avec une paire de jumelles et un peu de chance, vous verrez peut-être un chat-léopard, un ours noir et plus sûrement de nombreux macaques.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 16 mars 2016