Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Buenos Aires et ses quartiers si singuliers

En arrivant à Buenos Aires pendant votre voyage en Argentine vous constaterez en visitant la capitale la grande diversité qui peut exister entre les différents quartiers. C’est parti pour un tour d’horizon.

Les différents quartiers

En introduction à un voyage en Argentine, en arrivant à Buenos Aires, vous pouvez par exemple entamer votre visite de la capitale par le quartier Centro. C’est réellement le cœur de la ville avec la Plaza de Mayo en hyper-centre. C’est ici que les foules se sont toujours rassemblées pour les moments les plus importants de l’Histoire du pays. Tout autour d’elle vous verrez la belle Catedral Metropolitana qui en 1580 n’était qu’une minuscule église de paille et de boue. Vous pourrez aussi visiter le museo histórico nacional del Cabildo y de la Revolución de Mayo, admirer le Palacio municipal et le Palacio de Gobierno tout rose. Dans le quartier vous pourrez aussi découvrir le musée del Bicentenario, la Manzana de las Luces, la pharmacie la Estrella, la librairie de Avila la plus vieille de la ville, le Congreso nacional, le théâtre Colón, l’Obelisco, les avenue Mayo, 9 de Julio et la Corrientes, la rue Florifa et la Plaza San Martín entre mille choses à voir.

Le quartier Recoleta est principalement intéressant pour son célèbre cimetière. Les tombes sont de vrais mausolées et les places pour reposer éternellement ici sont très sélectes. Vous ne retrouverez sur les tombes que des noms célèbres, que des noms de rues. Eva Perón repose ici. Ne manquez pas non plus le superbe musée national de Bellas Artes qui regorge de trésors inestimables.

Puerto Madero a bien changé. Autrefois quartier mal famé, c’est à présent l’endroit à la mode où se montrer à Buenos Aires. Vous ne manquerez pas d’y admirer la Fragata Presidente Sarmiento et le très stylisé Puente de la Mujer.

A Palermo vous visiterez le musée Evita, le parc de Palermo et les divers jardins qui offrent un petit peu de verdure à la capitale.

San Telmo est l’un des plus typiques quartiers de la ville. C’est le quartier des antiquaires et des brocanteurs. C’est ici que vous pourrez voir les danseurs de tango sur la Plaza Dorrego près de la calle Defensa.

Quant à Belgrano, c’est surtout un quartier résidentiel sans grand autre intérêt que son agréable plaza Belgrano.

Dans le quartier de La Boca

La Boca

L’histoire de Buenos Aires est étroitement liée à celle de La Boca. Ce quartier mythique se trouve sur l’emplacement exact de la ville originelle. Dire de La Boca qu’elle est à part dans Buenos Aires et même dans l’Argentine est un euphémisme. Il existe une vraie identité, une appartenance réelle, un désir d’indépendance et même de différence. Les murs du quartier arborent d’ailleurs de fiers « Bienvenue en République de La Boca ». Ici les habitants sont de La Boca avant d’être des Porteños ou des Argentins. Aujourd’hui, même si le tourisme prend ses marques sur le Caminito, le reste du quartier est pauvre. Hier les Grecs, les Turcs, les Italiens, aujourd’hui les Boliviens, tous les immigrés viennent ici dans ce melting-pot en espérant trouver mieux que chez eux. Malheureusement l’activité portuaire et les industries connaissent un déclin ravageur. Pourtant malgré ce triste tableau, La Boca sait conserver son charme unique et pittoresque.

L’histoire commence vers 1920. Quinquela Martín, enfant abandonné et recueilli par une famille du quartier devient un peintre célèbre. Il fait construire une école pour les enfants désœuvrés et demande aux habitants de venir peindre les murs. Chacun vient avec son fond de pot et le résultat est si brillant que l’on déborde sur les murs des maisons voisines. Voilà pourquoi encore à présent La Boca offre un tel patchwork sur les murs de tôle. Du bleu, du jaune, du rouge, du vert… La Boca est un superbe arc-en-ciel. La pauvreté se retrouve noyée sous les coups de pinceaux vifs et colorés. C’est superbe. Vous vous sentirez bien ici. Les menaces décrites semblent exagérées. Vous ressentirez de bonnes ondes et l’atmosphère vous plaira.

La Bombonera avec ses 50 000 places est l’un des stades les plus chauds du monde. Maradona qui porta le maillot jaune et bleu est ici élevé au rang de Dieu vivant. Le musée du club est une vraie salle au trésor où s’entassent les trophées. Continuez la visite par le stade en lui-même. Même à vide c’est déjà impressionnant. Si vous le pouvez essayez d’assister à l’ambiance démente des supporters déchaînés.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 16 décembre 2015