Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Lago General Carreras

Infos pratiques sur Lago General Carreras

  • Plage / Station Balnéaire
  • Rivière / Fleuve
  • Lac
  • Grottes
  • Hors des sentiers battus
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 2 h au sud de Coyhaique en voiture
Quand partir ?
De septembre à avril
Durée minimum
2 à 3 jours

Avis des voyageurs sur Lago General Carreras

Stéphanie Charbit Grand Voyageur
94 avis rédigés

Grand comme trois fois le lac Léman, le lac General Carrera est frontalier entre le Chili et l’Argentine. Il est plus grand côté chilien que côté argentin et change de nom en Argentine en devenant le lac Buenos Aires.

Mon conseil :
Prenez le temps pour faire le tour du lac. Vous pouvez le traverser en deux heures en ferry si vous êtes pressés mais vous rateriez de jolis petits villages… Les amoureux de la nature et des grands espaces seront comblés !
Mon avis

J’arrive en stop depuis Coyhaique aux abords du lac. Mon idée est de prendre le ferry à Puerto General Ibáñez pour rejoindre Chile Chico, dernier village frontalier avant l’Argentine. La traversée est paraît-il sympa, bien qu’elle puisse être assez mouvementée selon le vent.

Seulement manque de pot, je rate le seul et l’unique ferry du jour… Tant pis, plutôt que de traverser le lac en deux heures, j’en ferai le tour en 24 heures car je dois de toute façon absolument passer la frontière d’ici le surlendemain.

Mon premier arrêt sera à Puerto Rio Tranquilo, pour aller visiter les chapelles de marbre sur le lac. Il fait très beau et la couleur de l’eau avec les reflets du soleil est d’un bleu-vert émeraude magnifique. Je poursuis ensuite mon tour de lac en bus puis de nouveau en stop car le bus poursuit sur la Carretera australe alors que je bifurque à l’est vers la frontière argentine. Du coup mes arrêts se font plutôt en fonction des voitures qui acceptent de me prendre. Je fais un petit arrêt à Puerto Guadal et finis par arriver à destination en début de soirée à Chile Chico. Pfiou, je l’ai fait ! Le lendemain, le vent souffle encore bien fort, finalement je suis bien contente d’avoir raté le ferry car une voyageuse rencontrée à l’hôtel me confirme qu’il fallait avoir le cœur bien accroché pour faire la traversée la veille…Et puis le tour du lac avec tous mes petits arrêts valait vraiment le coup !

Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage