Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

La Namibie, fief du tourisme communautaire

Saviez-vous que la Namibie est un des rares pays à avoir inscrit la protection de la nature dans sa constitution ?  Ce qui signifie que pas un seul des grands écosystèmes du pays n’est laissé pour compte dans les plans de gestion du territoire. C’est assez rare pour être notifié !

Le Ministère de l’Environnement et du Tourisme est même impliqué dans une unité dont le travail est de gérer les problèmes de conservation et de développement économique. Il s’agit là du programme CBNRM ou Community-Based Natural Resource Management.

Populations rurales et développement économique

Dans tout le pays, des villages et camps gérés par les populations locales voient le jour. Pour ceux qui sont à la recherche d’ une Namibie authentique, cette façon de loger est idéale et vous permettra en plus d’aider ces communautés en leur offrant un coup de pouce financier.

C’est dans des zones rurales que sont aménagées ce que l’on appelle des « conservancies », groupement de terres et fermes communautaires déterminées comme unités locales de management dans lesquelles chaque communauté va gérer conservation environnementale et développement économique.   Et si les communautés ne sont pas des professionnels du tourisme, l’initiative a de quoi être saluée. En espérant que des dérives ne surviennent pas où une certaine folklorisation par exemple, prendrait le pas sur les traditions ancestrales…   

L’exemple de la Conservancy de Torra

Un bel exemple de réussite en matière de conservancies serait celui de Torra, terres du peuple Damara. Ici s’est développé un camp dont la majorité des employés sont issus de la communauté, laquelle s’efforce notamment de protéger la faune du braconnage depuis que le tourisme les fait vivre, ce qu’elle ne faisait pas auparavant car les animaux n’avaient pas un intérêt direct pour eux. Désormais, les guides sont fiers de pouvoir présenter antilopes et autres éléphants aux voyageurs venus de loin pour admirer  ces beautés.

La nature s’en trouve donc mieux préservée, les populations elles, ont vu leurs conditions de vie s’améliorer grâce aux revenus du tourisme et les infrastructures telles des écoles se sont développées.

D’autres exemples de campsites de ce genre sont observables un peu partout en Namibie, lesquels mêlent charme, authenticité, rencontres et coûts par forcément si élevés pour le voyageur.

Laetitia Santos
32 contributions
Mis à jour le 27 avril 2015