Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Désert et forteresses : à la découverte des kalas

Ayaz Kala, Toprak Kala, Kyzil Kala… rien que les mots nous font déjà voyager ! Au départ de Khiva ou de Noukous, c’est une très belle excursion à ne pas manquer de réaliser lors d’un voyage en Ouzbékistan.

Coton et chapeaux noirs

Partie de Khiva de bonne heure, je commence l’aventure avec la traversée du mythique fleuve Amou-Daria. C’est aussi la première sortie en-dehors d’une ville du circuit. On ouvre grand les yeux et on apprécie les paysages offerts par l’entrée dans le Karakalpakstan, le pays des « hommes au chapeau noir » arboré par chaque habitant croisé. Nous commençons la traversée d’un désert rouge, bordé de champs où sont cultivés le coton, le riz et le blé.

Puis les kalas, destination du jour, apparaissent à l’horizon. Kyzil Kala, Ayaz Kala et Toprak Kala, ancienne capitale du Khorezm, sont des forteresses en terre cuite construites aux alentours du Ier siècle avant J.C. et désertées plus ou moins au VIIe siècle de notre ère. Si elles semblent encore préservées, c’est parce qu’elles ont été protégées par la terre qui les recouvrait jusqu’à leur découverte en 1938. Mais il faut vite profiter de pouvoir les voir si bien, car le tourisme et la pluie les dégradent rapidement.

A la découverte d'Ayaz Kala

Ce sont des lieux absolument fascinants, gigantesques, où il est encore possible de bien comprendre comment était structurée la cité. Les trois sites sont assez proches, mais je vous recommande de passer une petite heure sur chacun d’entre eux et d’être accompagnés par un guide qui sera toujours plus à même de vous fournir de riches informations sur l’histoire et le fonctionnement de ces belles kalas. A Toprak kala notamment, vous découvrirez cours intérieures, niches décoratives, logements de la famille royale, armurerie ainsi que trois grandes salles : la salle des Rois, la salle des Victoires et celle des Gardes noirs.

Une nuit sous une yourte

Ceux qui le souhaitent peuvent passer la soirée suivant cette promenade à la découverte des kalas dans une yourte, au milieu du désert, afin de se familiariser avec la vie nomade. Les propriétaires de la yourte pourront également organiser une promenade à cheval vers le lac Ayaz Koul, tout proche de la forteresse. Toutefois, il faut bien se renseigner en fonction de la période de votre voyage si cela est possible ou non. M’étant rendue en Ouzbékistan en plein hiver, alors que les touristes se font peu nombreux, les structures d’accueil n’étaient malheureusement pas ouvertes. Cette journée s’est donc conclue par un retour sur Khiva pour moi !

Amélie Perraud-Boulard
66 contributions
Mis à jour le 22 février 2016