Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

A la découverte des lençóis maranhenses

Incroyables, inoubliables, inimaginables, en demandant à mes amis brésiliens de me décrire les Lençois, les superlatifs s’enchainent. Des dunes à l’infini, des lagunes remplies d’une eau cristalline, tous me racontent des paysages fantastiques. La région se visite surtout entre mai et août, lorsque les lagunes sont encore pleines. A partir du mois de septembre, avec l’arrivée de l’été, les lagunes commencent à sécher.

Barreirinhas, la porte d’entrée vers les Lençois 

Le trajet en bus depuis Sao Luis est éprouvant. Malgré la courte distance, il faut plus de 5 h en autocar pour rejoindre la petite ville de Barreirinhas, principale porte d’entrée vers le Parc. Barreirinhas ne présente pas un intérêt majeur pour les visiteurs mais elle est le point de départ idéal pour découvrir deux des plus belles lagunes du parc.

Pour partir à la découverte de la “lagoa azul”, l’excursion commence sur un bac qui vous emmène de l’autre côté de la rivière, s’en suivent 40 min de jeep dans un paysage interdunaire avant de devoir escalader l’une des dunes pour voir se découvrir une eau bleue-verte dans laquelle on rêve déjà de plonger la tête. Le contraste entre l’immensité des dunes et la fraicheur qui émerge des lagunes est saisissant. 

Le paysage des lençois

Depuis Barreirinhas, il est aussi possible de visiter la Lagoa Bonita. Bien qu’un peu plus court, le trajet emprunte les mêmes paysages. Sur place, l’eau plus claire donne un ton différent à cette lagune. 

Atins, un village en voie de disparition

A l’est du parc, Atins est une petite ville de 2 000 habitants au bord de l’océan atlantique. La cité constitue aussi une porte d’entrée vers le parc.
Elle est souvent privilégiée par les voyageurs plus aventuriers qui y trouvent plus de tranquillité qu’à Barreirinhas. Chassés par les affres de l’océan Atlantique, le village se vide petit à petit de ses habitants. Les infrastructures sont beaucoup plus rudimentaires mais l’accès aux dunes est plus simple.

A 3 km de la plage, après une marche dans les dunes, la lagune verte est l’une des plus connues de la région. Son nom vient de la couleur de l’eau qui y stagne aprés la saison des pluies. Une eau transparente, à plus de 30 degrés, dans laquelle il fait bon se baigner. Cette excursion, facile d’accès, est encore plus incroyable en fin d’après-midi, quand le soleil rouge du nord du Brésil se couche progressivement sur les étendues de sable.

Adeline Haverland
63 contributions
Mis à jour le 22 janvier 2016