Mon espace personnel

Les paisibles plages du Sud vs la folle frontière du Nord

C’est un Mexique complètement différent qui vous attend en Basse-Californie. Les paysages n’ont rien à voir avec le reste de cet immense pays. C’est une partie souvent omise lors d’un voyage, mais à tort !

Du nord industriel

Tijuana est une ville bien connue du Nord du Mexique. C’est la ville frontière, chaotique, polluée, corrompue, bref, on dira ce qu’on voudra, elle est rarement joliment dépeinte. Il est vrai que la ville est caractérisée par ses maquiladoras, de grandes fabriques industrielles comptant sur une main-d’œuvre peu spécialisée et sous-payée. Elle est néanmoins intéressante à visiter en l’espace de quelques heures ou d’une journée, car il est vrai que les Mexicains ont développé des tactiques assez originales pour attirer les touristes américains plus communément appelés gringos.

Toujours au Nord, je vous invite à faire un arrêt à Ensenada. C’est un lieu dont les vagues parfaites pour le surf sont bien connues. Ses terres fertiles sont employées pour la culture de la vigne.

Attraction touristique dans la ville frontalière de Tijuana

Au sud touristique

Alors que le Nord se caractérise par des industries et sa proximité avec les États-Unis, le Sud est justement le petit paradis pour les vacanciers gringos, et autres. Le sud de la Basse-Californie est parfaitement situé entre l’océan Pacifique et la mer de Cortes. Seuls 80 km séparent les deux côtes.

Étrangement, le Sud se voit rempli de touristes en hiver. Généralement les touristes du Nord s’enfuient au Sud pour avoir un moment de répit de l’hiver. Dans ce cas, les baleines agissent tout comme les Nord-Américains et elles se regroupent dans les eaux chaudes de la Basse-Californie pour batifoler, ou encore donner naissance à leurs petits baleineaux. C'est ce qui explique pourquoi les touristes affluent pour assister à cet impressionnant regroupement. Le meilleur endroit pour ce faire, est la Laguna Ojo de Liebre. 

Si vous faites le voyage jusqu’au bout de la pointe mexicaine, je vous suggère d’aller faire l’expédition pour voir les peintures rupestres de la Sierra de San Francisco. Par contre, elles ne sont pas si faciles d’accès. Elles plairont certainement aux amateurs de trekking, car il faut compter trois jours pour y arriver, mais c’est dans un décor bucolique et accompagné d’ânes que vous entreprendrez la randonnée. Ce dernier argument est suffisant pour me convaincre d’entreprendre la balade !

Enfin, dernière chose à ne pas manquer lorsqu’on part à l’aventure au sud de la Basse-Californie, ce sont les activités marines. La plongée sous-marine ou du moins, en apnée est à mettre à votre agenda ! Plusieurs coins sont renommés pour découvrir la vie sous-marine, entre autres, Mulegé, Loreto, Cabo Pulmo ou La Ventana. Pour ceux qui voudraient jouer sur l’eau plutôt qu’en dessous, Todos Santos est un spot de surf hautement reconnu.

Comme vous le voyez, la Basse-Californie est une région extrêmement riche pour les amateurs de nature et de plein air, l’offre ne tarit pas !

Emilie Couillard
175 contributions
Mis à jour le 10 avril 2015