Mon espace personnel

Entre soie et Bouddha : Marguilan et Kouva

Organisée au départ de Ferghana, une journée d’expédition est nécessaire pour découvrir les cités de Marguilan et Kouva, qui réservent de belles surprises pour les voyageurs.

Bouddha et astronomie

Un rapide tour de Kouva tout d’abord, située à seulement 33 km de Ferghana. A la fin des années 50, des fouilles archéologiques ont mis à jour des vestiges de l’ancienne cité, ainsi que des ruines d’un temple bouddhiste. Y ont également été découvertes des statues en argile de Bouddha. Mais la ville présente également un second intérêt. L’astronome Al Fargana, que l’on connaît en Europe sous le nom d’Alfraganus, serait originaire de Kouva. A l’occasion du 1 200e anniversaire du savant, en 1998, a été érigé à l’entrée de l’ancien champ de fouilles un mémorial en son honneur. 

Tout un travail pour représenter les motifs sur la soie

La plus grande fabrique de soie

Après la pause déjeuner, on reprend la route vers Marguilan, une commune toute proche de Ferghana. Rien de plus approprié lors de la visite d’un fragment de la Route de la Soie que de visiter une fabrique de soierie. C’est à Marguilan que se trouve le plus grand centre de fabrication de soie du pays. La plupart des circuits proposent la découverte de la fabrique Yodgorlik, dont la visite est passionnante puisqu’y est expliqué tout le processus de fabrication de la soie. Du cocon au tissage, en passant par la teinte : toutes les étapes sont présentées. Les soieries de la ville sont parmi les plus célébres du pays. Ne manquez donc pas de faire quelques achats de souvenirs dans l’une des nombreuses boutiques que vous trouverez sur place.

S’il vous reste un peu de temps, il n’est pas inintéressant de partir explorer quelques une des médersas et mosquées de la cité, ou encore son bazar, véritable bain de foule coloré. On y fait une pause afin de se délecter d’un thé, de quelques fruits et d’un non, petit pain fraîchement cuit.

Amélie Perraud-Boulard
66 contributions
Mis à jour le 22 février 2016