Compensation des émissions CO2 estimées

Guide de voyage Congo

Les 6 raisons d’aller au Congo

Si votre séjour au Congo ne dure qu'une semaine ou deux, vous aurez du mal à tout voir, car le pays est très étendu du nord au sud et les voies de communication secondaires nécessitent qu'on dispose d'un peu de temps. Mais ne quittez pas le pays sans avoir vu Brazzaville, Pointe-Noire et le littoral, un des parcs naturels abritant un sanctuaire de gorilles...

  1. 1
    Pénétrer dans l’une des dernières forêts primaires du monde
  2. 2
    Admirer le fleuve Congo et ses affluents
  3. 3
    Rivaliser d’élégance avec les sapeurs
  4. 4
    Découvrir les peintres de l’école de Poto-Poto
  5. 5
    Rendre visite aux bébés gorilles
  6. 6
    Arpenter les interminables plages du littoral
1. Pénétrer dans l’une des dernières forêts primaires du monde

Le territoire du pays est recouvert à plus de 60 % de forêts, qui appartiennent à la grande forêt primaire du bassin du Congo. La végétation est ici exubérante ! Seule une plongée dans la forêt amazonienne pourrait vous offrir une expérience comparable… Faites-vous toujours accompagner par un guide, et choisissez l’un des parcs nationaux pour aller découvrir les arbres démesurés dont les noms seuls invitent au voyage : okoumé, sapelli, sipo, iroko, wengué… Sans compter les innombrables variétés d’orchidées…

2. Admirer le fleuve Congo et ses affluents

Par son débit, le fleuve Congo est le deuxième du monde après l’Amazone ! Ses eaux, grossies par de généreux affluents (la Likouala-aux-Herbes, la Likouala-Mossaka, l’Alima, la Léfini et plusieurs autres aux noms chantants sur le seul territoire de la République du Congo), marquent avec celles de l’Oubangui, en amont, la frontière entre les deux Congo. On peut bien entendu contempler le fleuve fougueux à Brazzaville, qu’il sépare de la bouillonnante Kinshasa, mais aussi en remonter le cours, ou aller admirer les chutes de la Loufoulakari ou celles de Béla, en aval de Brazzaville.

3. Rivaliser d’élégance avec les sapeurs

Brazzaville est, avec Kinshasa bien sûr, la ville de tous les excès d’élégance vestimentaire ! C’est bien là qu’il faut se trouver pour faire connaissance avec les membres de la Sape, la Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes ! Il serait dommage de n’avoir mis dans votre valise que des shorts et des débardeurs, car vous feriez pâle figure à côté de ces (jeunes) gens vêtus de leurs plus beaux costumes, colorés, parfois même scintillants, à pois ou à carreaux… Pour les rencontrer, faites-vous indiquer les bars et lieux de rendez-vous nocturnes les plus en vue du moment…

4. Découvrir les peintres de l’école de Poto-Poto

L’école de Poto-Poto est désormais célèbre au-delà des frontières du Congo, et les jeunes artistes congolais méritent tout autant d’être connus… Non loin du rond-point de Moungali à Brazzaville, on peut découvrir cette école de peinture, installée là depuis le milieu du XXe siècle, à l’ombre d’un grand jardin arboré. Depuis cette date, les artistes continuent à s’y installer, à développer leur art et à le transmettre à la jeune génération, pour le plus grand bonheur des visiteurs, qui peuvent observer les peintres à l’œuvre ou faire l’acquisition d’une toile…

5. Rendre visite aux bébés gorilles

Il n’est pas très facile de s’enfoncer dans la forêt primaire du Congo pour partir à la rencontre de ses occupants : les gorilles et autres primates. En revanche, on peut facilement aller visiter l’un des sanctuaires de gorilles, où des populations protégées s’offrent à l’observation des visiteurs. Optez pour le sanctuaire de Lossi, au sud du parc national d’Odzala, ou, plus accessibles, pour ceux de Lesio-Luna (au nord de Brazzaville) et de Tchimpounga (au nord de Pointe-Noire). Et ne manquez pas de visiter leur nurserie…

6. Arpenter les interminables plages du littoral

La côte du Congo ne s’étend que sur 170 kilomètres, mais elle présente des paysages MA-GNI-FI-QUES ! La longue plage de Pointe-Noire, où l’on peut marcher interminablement sur le sable fin et admirer des ciels et des eaux aux couleurs changeantes ; la plage de Pointe-Indienne, non loin et tout aussi belle ; les roches ocres ou rouges des gorges de Diosso, juste au nord ; puis la lagune de Conkouati, à la frontière avec le Gabon, qui est inscrite dans le parc national du même nom englobant mer, lagune et forêt… À vos appareils-photo !

Quand partir au Congo ?

janv
fév
mars
avril
mai
juin
juil
août
sept
oct
nov
déc

Le climat congolais est très différent selon qu’on se situe sur la côte ou dans les plateaux et les plaines. Sur la côte, le climat est tropical avec une longue saison des pluies qui s’étend entre octobre et mai. Sur les plateaux et dans les plaines, il y a deux saisons des pluies et deux saisons sèches. Les températures sont chaudes tout au long de l’année, étouffantes durant les périodes de grandes précipitations. La meilleure période pour partir au Congo, si l’on souhaite éviter la pluie ou qu’on aille, s’étend entre juin et septembre.

Voir quand partir

Que voir au Congo ?

Les meilleurs lieux à découvrir.

Voir tous les lieux
Préparez votre départ au Congo

Des conseils et des informations essentielles pour préparer votre séjour au Congo.

Quels documents pour voyager au Congo ?

Pour les Européens, 3 conditions sont requises pour un séjour au Congo. Vous devrez présenter un passeport valide pour la durée du séjour, un visa obligatoire et enfin un carnet de vaccination attestant que vous êtes vaccinés contre la fièvre jaune. Pour faire la demande de visa, vous devrez impérativement vous rendre à l’ambassade du Congo en France. Pour obtenir des informations complémentaires vous pouvez vous visiter lesite du gouvernement.

Pour les Canadiens, les formalités sont les même.

D’un point de vue sécurité, les voyages touristiques au Congo sont déconseillés par le gouvernement et notamment à l’est du pays, où malheureusement se trouve certains parc nationaux inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En savoir plus

Santé

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour effectuer un voyage au Congo. Il est également recommandé de mettre à jour le vaccin contre le DTP et de se faire vacciner contre la fièvre typhoïde, l’hépatite A et B. Protégez-vous des moustiques en portant des vêtements longs car la paludisme est présent dans le pays, il faudra également prendre un traitement préventif avant, pendant et après votre séjour.

Concernant l’hygiène alimentaire, ne buvez pas l’eau du robinet, de jus de fruits frais et éviter de manger des aliments crus. Enfin, lavez-vous les mains aussi souvent que possible et principalement avant les repas.

Langue

Le français est la langue administrative du Congo, mais quatre autres langues sont officiellement reconnues : le lingala, le kiswahili, le kikongo et le mongo. Ces langues sont parlées dans différentes régions du pays.

Décalage horaire

Dans la capitale Kinshasa, il n’y a pas de décalage horaire avec la France. Par contre à l’est du pays il y a une heure de décalage horaire.

Téléphone et Internet

L’indicatif téléphonique du Congo est le +243.

Internet n’est pas très répandu au Congo mais vous trouverez des cybercafés dans les grandes villes où vous pourrez vous connecter à des prix abordables.

Electricité

Les prises et le voltage sont les mêmes qu’en France, vous n’aurez donc pas besoin d’adaptateur.

Ambassade du Congo en France

32 cours Albert 1er 75008Paris

01.42.25.57.50

Ambassade de France au Congo

1, avenue du Colonel MondjibaKinshasa

+243 815 559 999