Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sur les traces des Aïnous à Hokkaido

La culture aïnoue est très différente de la culture japonaise, et on retrouve plutôt des éléments communs avec les Indiens d'Amérique. Dans différentes villes, des musées et des fêtes mettent en valeur les Aïnous.

Qui sont les Aïnous ?

Le nom Aïnou signifie être humain dans leur langue. Cette population indigène a sa propre langue, ses coutumes et traditions, aussi bien vestimentaires avec des habits faits de matières naturelles, qu'artistiques. Les Aïnous ont une religion animiste, ils vénèrent en particulier l'ours. On trouve ainsi des totems symbolisant des animaux, ou des statues d'ours. Les sculptures en bois des artisans aïnous sont réputées et très belles.

Initialement, les Aïnous vivaient sur Hokkaido, et dans le nord de Honshu. Les relations avec les Japonais étaient amicales et commerciales mais, peu à peu, ils ont été repoussés vers le nord et colonisés. Entre le XVIe et le XIXe siècle, pendant l’ère Meiji, le gouvernement japonais a mis en place une politique d'assimilation forcée, avec des réformes dévalorisant la langue, la culture, et discriminant les Aïnous dont les conditions de vie devinrent très difficiles. On leur refusait ainsi le droit de posséder une terre.

En 1899, la loi de protection des anciens aborigènes d'Hokkaido reconnait ces mauvais traitements, mais est vivement critiquée car son intitulé est négatif pour les Aïnous, le mot peuple sale, de la terre étant utilisé.

En 1997, cette loi fut retirée au profit d'une autre qui accorde des fonds pour la recherche et la promotion de la langue et de la culture aïnoues. Aujourd'hui, on considère qu'il y a 24 000 descendants des Aïnous qui vivent au Japon.

Quels lieux visiter ?

Pendant votre circuit au Japon, vous pouvez visiter plusieurs villes comportant des centres ou des musées consacrés à la tradition aïnoue.

Akan Kohan abrite le plus grand kotan (village) aïnou d'Hokkaido. C'est un site touristique dans lequel vit la plus grande communauté aïnoue du pays. Il y a deux musées, des spectacles de danse aïnoue quotidiens à l'Onnechise, une rue avec beaucoup d'échoppes dans lesquelles vous pourrez acheter de petites sculptures en bois. Au dessus de l'entrée de cette rue se trouve un imposant hibou en bois sculpté qui vous fixe. Le lac Mashu, une caldeira aux eaux bleu turquoise, est un lieu sacré pour les Aïnous.

Lac d'Akan Kohan

A Asahikawa, le Kohan Festival en septembre est une prière à la nature au milieu des rochers sacrés. Il y a également un musée aïnou dont l'objectif est de transmettre cette culture.

A Shiraoi se trouve un des meilleurs musées consacrés aux Aïnous.Poroto Kotan est la réplique d'un village construit de manière traditionnelle, et dans chaque maison, on peut découvrir un aspect de la culture de ce peuple.

Dans le village de Nibutani, le musée expose plus de 10000 objets aïnous : vêtements, équipement de chasse et de pêche, canoës, métiers à tisser... On y voit aussi des documentaires sur les danses, l'artisanat, les cérémonies et les chants.

Lors d'un voyage à Hokkaido, consacrez quelques heures ou quelques jours pour découvrir les richesses et les caractéristiques de ce peuple.

Marielle Awad
138 contributions
Mis à jour le 27 janvier 2016