Mon espace personnel

Kyoto, l'essence de la culture japonaise traditionnelle

Si cinq minutes à Tokyo donnent l'impression d'avoir fait un bon de 200 ans dans le futur, un séjour à Kyoto fournit un aperçu de ce à quoi le Japon féodal pouvait ressembler. Capitale nippone de 794 à 1868, elle demeure aujourd'hui encore la garante de la culture traditionnelle japonaise. 
Un véritable coup de coeur au cours d'un voyage au Japon !

Quelques jours à Kyoto

Les alentours de la gare sont un peu froids, mais il ne faut surtout pas s'arrêter à cette première impression. Louez un vélo (environ 1 000 ¥ la journée), trouvez-vous une carte (repérage facile grâce à la construction en damier de la ville) et vous trouverez très vite votre bonheur.

Arrêtez-vous au marché de Nishiki pour découvrir l'étonnante variété de la cuisine traditionnelle, puis allez la déguster dans le parc du Palais impérial qui se prête à merveille aux pique-niques (le palais en lui-même est intéressant mais pas foncièrement indispensable). Ré-enfourchez votre bécane pour entamer la partie la plus délicate du trajet: l'ascension du Kiyomizu-dera. Aussi touristique qu'il soit, ce superbe temple n'en est pas moins indispensable. Le point d'orgue de la visite est l'immense terrasse surplombant le flanc de la montagne, soutenue par des centaines de rondins de bois. La vue d'un coucher de soleil depuis cette passerelle vous fournira un souvenir inoubliable.

Temple de Kiyomizu-dera, Kyoto

Profitez du calme du parc Maruyama-koen et de son étang aux carpes pour vous ressourcer. Après les visites du Ginkaku-Ji (Temple d'Argent) et du Kinkaku-Ji (Temple d'Or), anciennes demeures shogunales toutes en sobriété, réaménagées depuis en temples, prenez le temps de flâner dans les jardins zen du Nanzen-ji et du Daitoku-ji, avant de terminer par un bain en plein air dans le Funaoka Onsen.

Olivier Ruel
8 contributions
Mis à jour le 6 juin 2016