Mon espace personnel

Namche Bazar : un balcon sur l’Everest

Après les puissants séismes qui ont frappé le Népal en Avril et Mai 2015, le pays se reconstruit petit à petit. Cet article a été écrit avant la catastrophe.

Après deux jours de marche depuis Lukla, vous atteindrez Namche Bazar, 3 440 mètres d'altitude et capitale du trekking de la région du Khumbu, celle des sherpas, et de l’impressionnant Everest.

De Lukla à Namche Bazar

Le chemin qui relie Lukla à Phakding est une promenade sans difficulté, à travers les rizières. De nombreux stupas ponctuent le sentier, et vous pourrez admirer des mani, pierres gravées de textes bouddhistes sacrés.

La balade devient un peu plus rude après Phakding, où le sentier commence à s’élever. Le Népal comme on l’imagine est à portée de mains : ponts suspendus au-dessus des flots tumultueux de la rivière Dudh Kosi, forêts de conifères centenaires, drapeaux de prière battus par les vents, chaque minute est un enchantement.

A mi-chemin, si l’on est chanceux, on est récompensé de ses efforts par une première vue sur l’Everest. Quelques autochtones sont là, proposant des oranges aux trekkeurs, afin qu’ils reprennent un peu de forces. Mais les touristes engloutissent rapidement les quartiers vitaminés, tant occupés qu’ils sont à apercevoir LA montagne, l’Everest ou Sagarmatha en népalais, la « déesse mère du ciel ».

Namche bazar

Namche Bazar

Puis, après un ultime effort, on atteint enfin Namche Bazar, gros bourg perché à 3 440 mètres d’altitude. On pénètre dans la ville via une porte bouddhiste, aux couleurs chatoyantes de rouge et de vert. Sur notre gauche, un grand stupa qui domine la vallée. Namche Bazar est construite en étages, dans un amphithéâtre naturel, entourée de hautes montagnes.

L’animation règne dans la ville, repère de nombreux trekkeurs en partance ou au contraire, profitant d’un repos mérité au retour de longues journées de marche. Le temps s’écoule lentement, et on en profite pleinement. Passer une ou deux journées à Namche Bazar permet de laisser le temps à son corps de s’acclimater, afin que le corps produise suffisamment de globules rouges pour nous aider à supporter l’altitude.

Profitez de votre première journée pour vous balader dans les rues animées de Namche, jusqu’au monastère situé à l’ouest de la ville. Les murs aux teintes ocres contrastent avec l’or vif des moulins à prière. Ici, le temps semble suspendu. Prenez une bouffée de spiritualité en faisant le tour du monastère, dans le sens des aiguilles d'une montre, en passant la main pour faire tourner les moulins à prière. Puis asseyez-vous sur les marches, et observez la vie en contrebas, là des enfants jouent, là-bas, les femmes lavent leur linge dans la rivière, et juste à côté de vous, des yaks paissent paisiblement. Puis délectez-vous d’une pâtisserie avant de commander un plat de momos tibétains dans votre lodge.

Balade jusqu’à l’Everest View Lodge

La balade d’acclimatation vous portera jusqu’à l’hôtel Everest View Lodge, balcon sur l’Everest. Au fur et à mesure de votre petite ascension, l’Ama Dablam s’offrira à vous, cime élancée et élégante qui semble à portée de mains. Et puis, soudain, vous le verrez, celui que vous vouliez absolument voir, l’Everest. Petite pyramide qui dépasse, il est là, puissant et tout petit à la fois. La vue est imprenable, si les nuages ne sont pas de la partie. Prenez un thé à l’hôtel et contemplez la plus belle vue qui soit. On peut s’arrêter là, comme beaucoup, ou poursuivre jusqu’au au camp de base ou aux lacs de Gokyo, et continuer son initiation mystique au pays de Sagarmatha, là où la montagne règne en maître et où l’on se sent petit, là où la Nature a tous les droits.

Pauline Girardey
12 contributions
Mis à jour le 6 juillet 2016