Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

A Johannesburg sur la piste de Mandela

Les passionnés de l'histoire contemporaine de l'Afrique du Sud ou plus particulièrement les admirateurs de Nelson Mandela vont comme en pèlerinage sur Robben Island où il passa ses 27 années de prison. Allons plutôt découvrir Johannesburg où il vécut ses années de liberté et de lutte.

Ses premières années à Johannesburg

Loin de Johannesburg la mégapole tentaculaire qu'elle est devenue aujourd'hui, l'histoire de Nelson Mandela débute en 1898 à Mvezo, un minuscule village perdu dans la région du Transkei.

Après avoir passé son enfance à Qunu puis suivi des études de droit à Fort Hare, il est contraint en 1941 de fuir à Johannesburg pour échapper au mariage que veut lui imposer son tuteur. En plein apartheid sa vie est difficile. Il veut continuer ses études et afin de les financer, il multiplie les petits boulots. Il exerça par exemple le métier de gardien de nuit dans une mine.

Ses premier pas en politique

A la fin de ses études, Nelson Mandela obtient son diplôme d'avocat. A cette époque, il est décrit comme un homme occupé à assouvir sa passion pour la boxe et à courir les jupons.

Plus sérieusement, il fonde avec son ami Oliver Tambo le tout premier cabinet d'avocats noirs dans une Afrique du Sud minée par les ségrégations et l'apartheid. Au duo se greffe Walter Sisulu et ensemble ils font leurs premiers pas en politique au sein de l'ANC (African National Congress). Le trio entre en lutte contre le régime en place et décide de consacrer sa vie à la libération de l'Afrique du Sud. A partir de ce moment, il est souvent assigné à résidence à Soweto. C'est ici dans ce quartier si célèbre dans le monde entier que les visites sont aujourd'hui les plus passionnantes.

Retrouver ses traces à Soweto

Inutile aujourd'hui de penser pouvoir s'aventurer seul dans le quartier. Non seulement la sécurité ne permet pas de s'y promener sans être accompagné, mais il est en plus immensément intéressant d'y aller avec un guide qui puisse vous retranscrire au mieux les révoltes qui se sont déroulées ici et la vie que connu Nelson Mandela à l'époque.

La visite vous mène dans un premier temps à Kliptown où fut votée la Charte de la Liberté entrainant l'arrestation de Madiba. L'émotion monte encore d'un cran lorsque est évoqué le massacre de Sharpville. En 1960 une ignoble tuerie fut perpétrée, ce qui poussa Nelson Mandela et le parti de l'ANC à renoncer aux actions pacifiques et entrer dans la lutte armée. Pour se justifier, il déclarera ses mots célèbres: " Je ne suis pas un homme violent, ce n'est que quand toutes les autres formes de résistance nous ont été interdites que nous nous sommes tournés vers la lutte armée. " Tel un pèlerinage, tous les touristes en voyage en Afrique du Sud achèvent cette visite de Soweto au Nelson Mandela Museum. C'est dans cette ancienne maison très modeste qu'il vécut avec ses deux premières épouses.

Au musée de l'apartheid

Si l'émotion ressentie sur les lieux est forcément au rendez-vous, il est malgré tout bien plus intéressant de se rendre au musée de l'apartheid entre Soweto et Johannesburg. Plus grand, mieux fait, mieux expliqué, vous y trouverez de nombreuses vidéos, de nombreux enregistrements, énormément de photos consacrées au libérateur de la nation et à ses compagnons de lutte.

Il n'y a pas meilleure manière pour conclure une journée entièrement consacrée à suivre les pas de Nelson Mandela dans Johannesburg.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 6 mars 2015