Mon espace personnel

Surf trip à Bali

Pour les amateurs de sports de glisse, Bali est une destination phare en Indonésie. Surfer demande une certaine condition physique, mais reste à la portée de toute personne à l’aise dans l’eau.

Conseils pratiques pour débuter et s'équiper

La culture du surf est omniprésente à Bali, et pour preuve, il existe des locations de scooters équipés d’un porte-planche. A Kuta, les surf-shops se bousculent dans les rues et les écoles fleurissent au bord de la plage.

Un premier cours, si vous êtes débutant, n’est pas du luxe. On vous apprend, d’abord sur le sable, les techniques pour se lever sur la planche, prendre une vague, connaître les courants et surtout, respecter les autres et les priorités dans l’eau. La plage de Kuta, avec des vagues régulières, faciles à prendre, est donc parfaite pour faire une première entrée dans ce monde un peu fermé des surfeurs. Par contre, le site est bondé et la qualité de l’eau laisse vraiment à désirer. Une amie est ressortie de la baignade avec des morceaux de sacs plastiques dans les cheveux !

Si vous n’avez pas réservé de cours et donc pas de planche, en débarquant à Bali, il va falloir vous équiper, et faire jouer votre sens des affaires ! A Kuta, par exemple, pour le même prix, vous pouvez louer une planche sur la plage, pour deux heures seulement, ou en ville, pour trois jours ! Tout est une question de lieu et de négociation. L’autre solution, si vous n’avez pas votre matériel, est d’acheter un surf et de le revendre au même magasin, en fin de séjour. Mais là, on peut se faire bien avoir également : une planche de 200 euros vous sera reprise 50 euros en fin de séjour ! Renseignez-vous sur les compagnies aériennes : avec certaines (Emirates, Malaysia Airlines, Singapour Airline..), vous pouvez la ramener gratuitement dans votre pays !

Les spots de surf à Bali

Découvrir Bali en surfant, c’est une autre manière d’appréhender l’île !

Le site d'Impossible

La majorité des spots de Bali se concentrent sur la côte ouest et les plus renommés s’agglutinent sur la péninsule de Bukit, au sud, loin de l’agitation de Kuta. Il y a par exemple Padang Padang, une plage magnifique entre les rochers, sous un belvédère où les singes vous observent. C’est une vague gauche de récif, qui se trouve assez loin du rivage : il faut ramer un bon moment. Allez-y à marée-haute, sinon vous risquez de vous retrouver sur le corail. Quand la houle se réveille, la vague tubulaire de Padang Padang est alors uniquement maîtrisée par des surfeurs confirmés.

Ensuite, direction Uluwatu, plage voisine de Padang Padang, plus au sud : une vague légendaire, de renommée mondiale ; une belle déferlante gauche, tubulaire, réservée aux surfeurs expérimentés et professionnels. La mise à l’eau y est difficile, le courant est fort, la vague est creuse, et la chute sur les coraux ne pardonne pas. J’invite donc les débutants à aller admirer les dompteurs de vagues, depuis la terrasse des cafés du haut de la falaise. Les magasins de surf, nichés sur les rochers, n’hésitent pas à sortir les téléobjectifs.

Pour un souvenir de vous, sur les vagues, allez les voir : ils vous demanderont, alors, l’heure à laquelle vous avez surfé et vous pourrez trouver votre photo ! Toujours sur la péninsule de Bukit : le spot d’Impossible, qui tient son nom à la difficulté d’accéder à la plage, est une gauche, bien connue des pros, qui déroule tellement vite qu’elle est presque impossible à suivre ! Puis Dreamland, un site moins technique, pour tout niveau : une déferlante de sable qui ouvre de chaque coté du pic (là où casse la vague).

Quand partir

La saison des grosses vagues dure de mai à septembre, pendant la saison sèche, mais on trouve des vagues toute l’année. Les spots de la côte Est, par exemple, marchent mieux pendant la saison humide, comme Sanur et Nusa Dua, qui offrent de belles vagues qui ouvrent sur la droite. 

Mais que de monde dans l'eau !

Parfois, c’est un peu la bataille pour surfer une vague, car les sites sont souvent pris d’assaut. Bingin, par exemple, est réputé pour être occupé par des locaux assez hargneux et peu enclins à vous laisser passer. Les Australiens, venus se mettre la tête à l’envers à Bali, peu souriants, sont impitoyables et ne sont pas des plus courtois non plus. Mais que cela ne vous empêche pas de faire votre trou dans le monde du surf. Ici, vous êtes dans l’endroit rêvé pour évoluer ; l’eau varie entre 27 et 29 degrés toute l’année !

De plus, si cela peut vous rassurer, le nombre d’attaques de surfeurs par les requins est quasiment inexistant à Bali, comparé à l’Australie et à l’île de la Réunion ! Enfin, n‘hésitez pas à vous embarquer pour les îles aux alentours de Bali : Nusa Lembongan, Lombok, Sumbawa, Sumba, sont toutes aussi propices à la pratique de ce magnifique sport ! 

Lisa Gaillard
120 contributions
Mis à jour le 1 décembre 2015