Compensation des émissions CO2 estimées
Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Que faire ?
  • Quand partir ?
  • Comment voyager autrement ?
Amarbayasgalant Khiid

Amarbayasgalant Khiid (Mongolie)

Infos pratiques sur Amarbayasgalant Khiid

  • Lieux de méditation
  • Lieu ou Monument religieux
  • Indispensable
4 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 2 h de jeep de Darkhan
Quand partir ?
En été
Durée minimum
Un jour

Avis des voyageurs sur Amarbayasgalant Khiid

Marc Sigala Grand Voyageur
107 avis rédigés

Le monastère d'Amarbayasgalant, dit « de la félicité tranquille », est l'un des trois principaux centres du bouddhiste tibétain en Mongolie.

Mon conseil :
Vous pouvez coupler votre découverte de la rivière Selenga à la visite de ce monastère, car il est proche du cours d'eau.
Mon avis

Bâti entre 1727 et 1736, ce monastère est l'un des rares à avoir pu échapper en partie aux purges staliniennes. Il a d'abord été construit pour recueillir les dépouilles du premier bouddha mongol, Bogd Khan Zanabar, puis a abrité, au plus intense de son activité, jusqu'à 8 000 moines.

Visiter des temples m'a toujours intéressé, mais ici il y avait quelque chose de plus. Voir le monastère se dresser seul dans la vallée, au milieu des steppes désertes, a quelque chose d'irréel. J'ai trouvé l'ensemble vraiment harmonieux et j'ai pu y voir d'intéressantes statues et tankas, bien qu'un grand nombre aient été pillés, à l'époque, par les communistes.

Fait rare en Mongolie, le bâtiment fait preuve d'une grande unité stylistique, faite d'une dominante chinoise et d'influences mongoles et tibétaines savamment intégrées.

Intérieur d'Amarbayasgalant