Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Balade à Namo Buddha, stupa sacré à 40 km de Kathmandou

Après les puissants séismes qui ont frappé le Népal en Avril et Mai 2015, le pays se reconstruit petit à petit. Cet article a été écrit avant la catastrophe.

Situé dans la vallée de Katmandou, Dhulikhel est le point d’entrée de la balade jusqu’au Namo Buddha. Quelques centaines de marches vous mèneront jusqu’à une statue de Buddha et, en continuant l’ascension, jusqu’à un petit temple dédié à Shiva, où se situe également un camp retranché de l’armée népalaise.

De Shiva à Buddha

La balade vous plonge au cœur de la campagne népalaise et du mode de vie de ses habitants. Là, vous pouvez observer une femme en train de confectionner des vêtements, sur une machine à coudre installée en plein air ! Là-bas, des enfants sont en train d’apprendre leurs leçons, en chantant. En contrebas, chèvres et poules se promènent librement. Les habitations se succèdent aux rizières, et le regard porte loin, jusqu’à la chaîne de l’Himalaya, dont la vue est saisissante par jour de beau temps. Après quelques temps, vous pouvez apercevoir la colline du Namo Buddha. Avant d’y accéder, vous arriverez sur une petite place, dominée par un stupa. L’endroit est idéal pour se rafraîchir, tout en observant la vie qui s’écoule doucement. Moines, enfants, animaux, tous se mélangent pour former un étonnant tableau.

Une courte mais rude montée vous attend pour enfin accéder au Namo Buddha. Le paysage est spectaculaire. Le Namo Buddha est un stupa magnifique, situé au sommet de la colline et entouré de milliers de drapeaux de prières, au travers desquels la brise s’engouffre pour libérer les demandes pieuses. Chaque couleur du drapeau représente un élément, le feu, l’eau, la terre, l’eau et le ciel. 

La légende de Namo Buddha

Ce stupa est dédié à Buddha, alors jeune prince de passage dans la région. La légende raconte que Buddha rencontra à cet endroit une tigresse dans un grand état de faiblesse, si grand qu’elle était incapable de nourrir ses petits. Pris de pitié, le prince se sacrifia et s’offrit à la bête, qui s’empressa de le dévorer. Cet acte de compassion lui permit alors d’atteindre un niveau supérieur de son existence, jusqu’à ce qu’il devienne Buddha.

Arrêtez-vous quelques temps pour vous imprégner de toute la spiritualité du lieu, et profiter de la vue splendide. Le spectacle des drapeaux de prières, agités par le vent, avec en toile de fond l’Himalaya, est fascinant. 

Autour du monastère

Dormir au monastère

Juste à côté du stupa, se trouve un monastère tibétain, à la façade ocre et richement décorée de fresques et d’éléments sacrés en or. Si le cœur vous en dit, vous pouvez demander à un moine de vous faire visiter le monastère, et, pourquoi pas, d’y passer la nuit. Une grande expérience spirituelle. N’oubliez pas de faire le tour du monastère, dans le sens des aiguilles d’une montre, en faisant tourner les moulins à prières pour libérer les paroles sacrées.

Au matin, continuez la balade jusqu’à Panauti, petit village médiéval recelant de merveilleux temples bouddhistes et hindouistes.

Pauline Girardey
12 contributions
Mis à jour le 21 mars 2016