Mon espace personnel

Macao, où la Chine devient... Portugal ou Las Vegas !

La ville de Macao est très connue en Asie pour ses casinos et en passe de devenir la Las Vegas de l’Asie avec des casinos immenses, flambant neufs et sans âme. Heureusement il reste encore des endroits comme l’ancien casino Lisboa qu’il faut absolument aller voir même si vous n’êtes pas fan de ces «lieux de perdition». Je me suis retrouvée directement plongée dans un univers très années 50 avec au menu triades, prostituées, salles de jeu glauques et enfumées… une vraie petite aventure que je recommande… Mais Macao ce n’est pas que ça….

Un carrefour entre l'Europe et l'Asie

Contrairement à Hong Kong, la vieille ville de Macao a conservé une bonne partie de son patrimoinedatant de l’époque coloniale portugaise et a donc été inscrite sur la liste de l’ UNESCO. J’ai eu l’impression de me retrouver un peu au Portugal : l’architecture, la nourriture (la morue et les «egg tarts»… miam, miam…), les noms de rue… et pourtant pour ainsi dire personne ne parle portugais… lors de ma première visite j’avais essayé d’utiliser les quelques mots de portugais que je connaissais… gros échec personne ne m’a comprise car ici on est en Chine et on parle chinois !

Façade de Macao

Overdose de touristes chinois ? La solution…

On se rend très vite compte que Macao est une destination très prisée des Chinois: des casinos et un site inscrit au patrimoine mondial ne peuvent que créer un cocktail détonant qui attire les Chinois du continent. La foule est compacte dans certaines parties de la vieille villeet en particulier sur l’axe Ruines de Saint Paul – Place de Senado ou au A-Ma temple autre arrêt obligatoire des tours organisés…

Et pourtant une fois sorties de ces chemins bien battus, nous nous sommes presque toujours retrouvés seuls : les baraques maures, personne, la magnifique maison du Mandarin et la place Liliau juste à côté, personne…. Même histoire à quelques centaines de mètres des axes touristiques : sur la place Saint Augustin et ses beaux bâtiments, personne, dans la maison Lou Kau, presque personne… j’ai vite trouvé que finalement Macao avait un petit côté provincialet tranquille, surtout comparée à Hong Kong.

C’est le sud de Macao

Je trouve que ce sentiment de tranquillité est particulièrement vrai dans le sud de la péninsule. J’aime partir de la place du Senado, me balader dans les ruelles pour finir à la Pousada de Sao Tiago, un hôtel de luxe «Relais et Châteaux» situé dans une forteresse portugaise du XVIIème siècle. Si y séjourner est hors budget, je vous suggère d’essayer leur «High Tea» (goûuter à l’anglaise avec scones, thé et plus…) sur la terrasse ombragée pour vous remettre des kilomètres parcourus… J’en ai profité pour visiter un peu l’hôtel et en particulier la charmante petite chapelle Saint Jean, une belle adresse.

Habitant Hong Kong, Macao est pour moi une belle petite escape dans une ville qui vit plus à 50 qu’à 100 à l’heure pour qui sait sortir des sentiers battus .

Amelie Voyagista
9 contributions
Mis à jour le 8 mars 2016