Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Hutongs de Pékin : perles fragiles de la tradition chinoise

Ce que j’aime chez les hutongs : leur charme suranné qui surprend et rappelle l’organisation des villes à l'ancienne, mise à mal par la modernité. En effet, les besoins en logement et la libéralisation de l’économie ont entamé un processus d’urbanisation qui met en péril la beauté des villes d’autrefois. Les hutongs ont du mal à échapper à une disparition totale. Mais que j'ai apprécié m'y promener lors de mon voyage en Chine et à Pékin...

Les hutongs, trésors cachés de Pékin

J’aime me plonger dans cette face encore vivante de Pékin, riche en chaleur humaine, en la solidarité et en histoires de quartier.

Construits à une époque où il y avait peu de voitures et de chevaux, les hutongs étaient parfaitement adaptés à un mode de vie sans trop de circulation. Les ruelles accueillaient tout à côté écoles, commerces, bordels et habitations de nobles. Tout le monde se côtoyait et il y régnait une atmosphère de village, une douceur de vivre qui me fait souvent penser aux villages du sud de la France.

D’un gris perle, la ville s’organisait autrefois autour de puits (à l’origine du mot hutong), des rickshaws pour le déplacement et des temples pour que le peuple puisse prier et se retrouver aux dates anniversaires. Lors de mes promenades dans ces quartiers, je croise souvent sur mon passage des portes gravées qui datent de la dynastie Qing ou de jolies maisons rénovées par delà les entrées, sortes de paradis à ciel ouvert.

Un hutong traditionnel à Pékin

Une authenticité culturelle et historique en danger

Les habitants des hutongs vivent dans l’angoisse permanente d’un départ forcé. A l’image des autres grandes villes du pays, Pékin est victime d’un processus de spéculation immobilière qui tend à la destruction des habitations au profit d’immeubles modernes et de gratte-ciels toujours plus hauts les uns que les autres. La démolition est un risque bien tristement réel.

Je me souviens une fois avoir discuté avec un habitant décidé à se battre contre la machine étatique. Il m’avait raconté l’histoire de sa famille qui vivait ici depuis des générations. Sa soeur avait épousé le garçon de la ruelle d’à côté et l’école de son enfance était vouée à disparaître. Je vous conseille de ne pas tarder à découvrir ces incroyables quartiers de Pékin. Y courir dès à présent, tel est mon mot d’ordre !

Emilie Joulia
24 contributions
Mis à jour le 13 juillet 2016