Mon espace personnel

Les temples ou l’aura de la religion chinoise

Les temples ne sont pas seulement l’indication des trois grandes traditions que sont le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme, ils sont aussi la religion «populaire», telle que pratiquée par les Chinois ordinaires. C’est peut-être pour cela que je ne peux imaginer voyager en Chine sans scruter ces bâtiments spirituels à l’architecture fascinante.

Le temple : lieu central de la vie quotidienne

Je l’ai lu et je le ressens : le temple était le lieu central de la vie religieuse et sociale chinoise d’avant 1949. Chacun venait prier, se retrouver entre amis, en famille, prendre un repas, se protéger des mauvais sorts. C’était l’espace où se déployait toute la diversité de la vie et l’activité y battait son plein. Ce lieu de rencontres se retrouvait au centre des mariages ou lors des funérailles.

Ainsi, quelle que soit la ville où je me trouve en Chine, j’aime aller au temple brûler quelques bâtonnets d’encens pour honorer les ancêtres et assister à des moments intimes de la population. J’échange quelques mots avec une personne qui passe par là, je pose des questions sur les objets anciens qui ornent souvent le lieu et je papillonne dans cette douce paix.

Les temples en Chine

Des lieux nichés aux 4 coins du pays

Il est possible d’apercevoir des temples dans les grandes villes aussi bien que dans les montagnes, loin du vacarme. Ils apparaissent alors encore plus magiques car leur mission est de protéger l’endroit où ils se situent et je peux en attester : on se sent un peu plus en sécurité grâce à eux.

En Chine, il y a quatre montagnes sacrées dédiées au bouddhisme : le mont Wutaishan, le mont Emeishan, le mont Jiuhuashan et le mont Putuoshan.

On y trouve mes deux temples préférés : le Temple de la Lumière de Bouddha et le Temple zen méridional, construits tous deux sous la dynastie des Tang sur le mont Wutaishan. Le premier offre des statues, des calligraphies et des fresques extraordinaires tandis que l’autre possède le temple en bois le plus ancien de Chine. A chaque fois que mes pas m’y mènent, je reste étonnée par le style architectural somptueux digne des plus beaux palais impériaux.

Pascaline Deshayes
3 contributions
Mis à jour le 21 juillet 2016