Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Hangzhou, un paradis au bord de l'eau

Il y fait bon vivre. Son climat modéré et sa végétation luxuriante en font l’une des villes chinoises les plus agréables où venir se reposer en vacances lors de votre séjour en Chine.

Capitale de la province du Zheijang, sur la mer de Chine, le patrimoine y est bien présent. Depuis les temples aux reliques culturelles, Hangzhou reste l’une des plus anciennes villes touristiques de Chine. Elle a toujours été un lieu à la mode, où il est de bon ton d’aller passer du temps, pour une courte ou une longue durée. Elle a même pris le surnom de «paradis sur terre».

Un site au patrimoine raffiné

Déjà au XIIIe siècle, Marco Polo l’avait remarquée. Il y a même séjourné. Puis, ce furent les poètes chinois Bai Juyi et Su Dongpo... Au cours de mes visites, je me plais à retrouver les traces des grands noms dans ce site de villégiature très apprécié, qui fut aussi une capitale sous la dynastie des Song, aux XIIe et XIIIe siècles, une ère de raffinement. A l’époque, l’industrie de la soie y était prospère. Le grand port fluvial aidait à l’acheminement des marchandises.

Hangzhou plaît aussi à tous ceux qui veulent vivre une retraite intellectuelle. Je conseillerai de visiter le Temple de l’Esprit retiré «Lingyin» fondé au IVe siècle par un moine bouddhiste venu d’Inde. Détruit 16 fois et toujours reconstruit, il est devenu un sanctuaire majeur de la ville. A l’intérieur, il faut voir le Bouddha sculpté en bois haut de 32m, assez surprenant et plutôt bien proportionné.

Pavillon du lac, Hangzhou

La «dolce vita» chinoise...

Ce sont des rives et des îles aménagées, des palais, des pagodes... Tout pour permettre la détente et apporter de la spiritualité. J’aime passer du temps sur les promenades à regarder l’eau. Je déguste quelques thés dont le goût subtil étonne, et je ne manque pas d’en ramener à la maison. La cuisine est délicatement élaborée, juste assez rafraichissante pour me donner envie de continuer à marcher. Il faut alors rejoindre Qing He Fang Street, une des rues traditionnelles les plus célèbres, admirer les bâtiments anciens et y achèter quelques carrés de soie.

Pendant l’hiver, je préfère visiter Digue Bai, un pont en fonte situé à l’est de Hangzhou. Lorsqu’il se pare de son manteau de neige, les premiers rayons font disparaître les reflets blancs sur sa moitié ensoleillée. Ils donnent ainsi au pont un air brisé. Les amateurs de vues subtiles seront conquis...

Emilie Joulia
24 contributions
Mis à jour le 7 mars 2016