Mon espace personnel

Le Plateau tibétain : entre rudesse de la vie et montagnes

Bienvenue sur le plateau le plus haut et le plus vaste du monde. Situé au nord de l'Himalaya, en Chine principalement, le Plateau tibétain a une altitude moyenne de 4 200 mètres. On y trouve en effet les plus hautes montagnes sur Terre, parmi lesquelles l’Everest ou encore le Lhotse qui culmine à 8 516 mètres ! Logiquement quasi inhabitée, la région offre par ailleurs de magnifiques paysages. 

Une formation unique soumise aux changements climatiques

Il ne se niche pas au nord de l'Himalaya par hasard. En effet, il est le résultat d’une action naturelle absolument originale. La collision des plaques indienne et eurasienne a peu à peu pris en étau les plaques de Qiantang et de Lhassa. Ce plateau constitue une des plus grandes structures topographiques sur Terre.

Les prairies tout autour démontrent la rudesse de la vie, le changement climatique sévit. Certains paysans racontent qu’il y a encore quelques années, l’herbe poussait jusqu’au genou sur le Plateau tibétain. Aujourd’hui, la terre est aride, quasi désertique. La disparition de la végétation a des conséquences dramatiques sur les habitants qui n’ont plus de quoi se nourrir. Le visiteur a de quoi s’interroger : qu’adviendra-t-il de cette partie du monde ?

Les drapeaux de prières, omniprésents dans la région @flickr cc Desmond Kavanagh

Une immersion culturelle passionnante

Lhassa, avec le palais du Potala, reste un des principaux lieux saints de la culture bouddhique. Un passage par cette capitale est donc impératif pour bien comprendre l'identité tibétaine et s'imprégner de la réligion bouddhiste.

Mais ne vous arrêtez pas là ! Si vous avez envie d'en savoir plus, je vous conseille de continuer la route vers la ville de Gyantse et le monastère de Palkhor, puis Shigatse et le magnifique monastère de Trashilhunpo, l'un des principaux de la région.

Lors de vos visites, vous pourrez simplement parcourir les lieux, ou parfois rester quelques heures pour profiter des enseignements d'un moine. Et pour une expérience encore plus inoubliable, certains monastères proposent de passer la nuit sur place : l'idéal pour partager le quotidien des moines. Pour ne rien gâcher, ces lieux sont souvent situés dans des environnements naturels à couper le souffle, au coeur des montagnes.

Le paradis des randonneurs

Que vous préfériez les balades de quelques heures, les treks sur plusieurs jours ou les pélerinages, je vous promets que tous les amateurs de randonnée trouveront ici leur bonheur !

Le glacier du Mingyong permet aux randonneurs du dimanche de découvrir des paysages magnifiques à travers un sentier balisé. La promenade dure 1h30 et offre un bel apperçu des paysages montagnards himalayens !

Pour quelques jours de treks, je vous conseille d'en choisir un qui passe par les nombreux lacs d'altitude de la région. L'un de mes préférés est le lac Namtso. Si vous avez l'occasion d'y assister à un lever de soleil, vous vivrez un moment absolument magique !

Enfin, pour ceux à la recherche de rencontre et de spiritualité, quoi de mieux qu'un pélerinage ? L'un des plus authentiques, bien que très sportif, est celui du Kawa Karpo. Une version courte se fait en 2 à 4 jours, mais pour vivre une expérience vraiment forte, préférez le pélerinage complet qui dure 2 semaines. Vous vivrez ici une expérience inoubliable, au coeur de paysages splendides : un véritable chemin initiatique et spirituel !

Emilie Joulia
24 contributions
Mis à jour le 12 juillet 2016