Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

La région de Champassak et son temple magnifique

Région allant de Paksé à la frontière cambodgienne, Champassak offre des lieux isolés, que les amateurs de voyages hors des sentiers battus apprécieront pleinement. On peut facilement visiter Champassak et sa région en une excursion d'une journée au départ de Paksé ou des 4000 îles. Il est aussi possible de passer une nuit dans cette petite bourgade typiquement laotienne, car on peut y trouver environ une centaine d'hôtels et guesthouses.

L'intérêt majeur de Champassak : le Wat Phou

Situé au coeur d'une forêt luxuriante et dans les montagnes, le temple de Wat Phou est la seule manifestation de l'art khmer au Laos. En effet, l'Empire Khmer étant autrefois bien plus étendu qu'aujourd'hui (il s'agit de nos jours du Cambodge seulement), on peut noter au Vietnam, en Thaïlande et au Laos, des vestiges de cette civilisation prospère.

Le temple que l'on peut visiter aujourd'hui date du XIIe siècle, et fut construit par Suryavarman II, qui est aussi à l'origine de l'édification du fameux temples d'Angkot Wat au Cambodge. On peut le visiter en 3 heures environ, et il est aussi possible de faire des randonnées dans les environs.

Paksé, le charme d'une ville laotienne

Même s'il ne s'agit pas d'une destination touristique majeure, Paksé abrite une très belle pagode, appelée Wat Luang, et son calme et sa sérénité sont très représentatifs de l'atmosphère laotienne en général.

On peut aussi y faire la visite du Musée, qui expose de nombreuses pièces d'art lao et une belle représentation du temple de Wat Phou.

Marché de Paksé

Enfin, le lieu qui parait le plus impressionnant est son immense marché, le marché Talat Dao Heung, qui est ouvert chaque jour jusqu'à la tombée de la nuit et où l'on déambule dans les allées pour ressentir toute l'ambiance traditionnelle de l'Asie du Sud : beaucoup de bruit, des odeurs et beaucoup de locaux se pressent pour vendre et acheter des biens de première nécessité.

Bettina Zourli
140 contributions
Mis à jour le 19 janvier 2016