Mon espace personnel

Le parc national des Tsingys de Bemaraha

Dans l'Ouest de Madagascar, le parc national de Bemaraha est l'un des plus beaux sites de l’île. Un véritable incontournable. Classées au Patrimoine mondial de l'Unesco, les formations karstiques en forme de pics acérés que sont les Tsingys, les cheminées de fée, s’étendant à perte de vue. Oui, le parc est difficile d'accès, mais il en vaut le détour !

Une aire protégée classée par l’UNESCO

Divisé en deux parties, le parc s’étend sur plus de 150 000 hectares. La partie sud correspond au parc national de Bemaraha dans lequel on peut voir les spectaculaires Tsingys, éperons calcaires tranchants comme des lames de rasoir sur lesquels seuls les lémuriens peuvent se déplacer. Ces formations rocheuses occupent un immense plateau à travers lequel le fleuve Manambolo a formé de nombreuses grottes.

Au nord, la Réserve Naturelle Intégrale, accessible uniquement aux scientifiques, est en grande partie occupée par une immense forêt sèche qui abrite de nombreuses espèces animales et végétales.

Un parc qui se mérite !

Situé aux confins de l’ouest de Madagascar, le parc national des Tsingys de Bemaraha est difficile d’accès et nécessite un long trajet pour être atteint. Depuis Morondava, il faut compter au moins un jour de trajet lorsque la piste est praticable, d’avril à novembre. Un circuit hors des sentiers battus est de descendre le fleuve Tsiribihina ou le fleuve Manambolo en pirogue afin de rejoindre directement Belo-sur-Tsiribihina ou Bekopaka à l’entrée de l’aire protégée.

De nombreux hôtels se sont construits dans les environs du parc mais il est également possible de camper sur une aire aménagée pour une modique somme. Les visites se font accompagnées d’un guide sans lequel on se perdrait au milieu des Tsingys !

Des cathédrales de calcaire

Maintenant que l’on a rejoint le parc, il est temps d’y pénétrer et de voir par nos yeux ces fameux Tsingys. Le parc possède plus de 7 circuits de différents niveaux et de différentes longueurs, le plus court dure une heure et le plus long peut s’étaler sur un trekking de deux jours. Une fois le parcours choisi, on pénètre à l’intérieur de ces majestueuses cathédrales de calcaire qui s’élèvent au dessus de nous.

Certains circuits commencent au niveau du sol à la base des Tsingys, on se faufile alors entre les parois et les racines des arbres qui réussissent à pousser dans ce décor de pierre pour tenter d’atteindre le niveau supérieur. Une fois là-haut, le spectacle est à couper le souffle. Les Tsingys s’étendent à perte de vue sur le plateau calcaire, formant un paysage unique et grandiose. En évoluant entre les arrêtes, on aperçoit parfois un groupe de lémuriens qui saute habilement entre les pics acérés, l’agilité dont ils font preuve au milieu de ce parcours hostile est incroyable.

Les Tsingys de Bemaraha

Un peu de spéléologie

Un nouveau circuit a été récemment ouvert dans le parc et propose une expérience inédite : après avoir vu les Tsingys d’en bas et d’en haut, allons maintenant les voir d’en dessous.

Le parcours de ce circuit permet de visiter les cavités formées par le fleuve Manambolo sous le massif de Bemaraha. Evoluant de grotte en grotte grâce à des boyaux dans lesquels il faut se faufiler et des cordes qu’il faut grimper, ce cheminement s’apparente presque à de la spéléologie. Avis aux amateurs de voyages sportifs !

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 4 mars 2016