Mon espace personnel

Tachkent, entre histoire et modernité

Il y a peu de chances que vous soyez éblouis par Tachkent comme vous le serez par Samarcande, Boukhara ou Khiva. Cependant, passer une journée pour découvrir cette grande ville moderne où l’on peut tout de même observer quelques vestiges de sa riche histoire est à recommander, principalement en début de séjour.

Dès la sortie de l’aéroport, le ton est donné : nous sommes dans la plus grande ville de l’Ouzbékistan, qui abrite presque 2,5 millions d’habitant. Il ne faut pas s’attendre à un décor des Mille et Une Nuits lors de votre arrivée à Tachkent, mais plus à un accueil à la mode soviétique : de grandes avenues, de gros complexes d’immeubles, quelques bâtiments datant de l’époque soviétique en état de délabrement. Pas forcément très attrayantes, mais en même temps ces premières découvertes font également partie de la réalité et de l’histoire de l’Ouzbékistan, qui ne s’est pas arrêté de vivre après le XVIIe siècle. 

Entre le Sénat et Tamerlan

Pour la partie « moderne », vous pouvez notamment vous rendre sur la place Amir Timour où trône une statue équestre de Tamerlan, découvrir le théâtre Navoï, l’immense place Moustakillik, le Palais présidentiel ou encore la place de l’Indépendance où sont édifiés la Chambre des députés et le Sénat. Une promenade assez rapide à réaliser. A noter qu’il est intéressant d’aller voir quelques stations du métro de Tachkent, dont les décorations valent le coup d’œil.

Passage obligé au bazar de Tchorsou

Puis direction l’un des lieux les plus animés de la ville, qui font sa réputation : le bazar de Tchorsou. Sans doute l’un des endroits les plus agréables de Tachkent ! Sacs de graines, de riz, d’épices diverses et variées, de fruits secs, étals de fruits et légumes y sont réunis par quartiers. Le lieu parfait pour faire une pause déjeuner.

L'un des plus anciens Coran au monde

Il est ensuite temps de se diriger vers la partie historique de Tachkent : la place Kahst-Imam, qui regroupe une ancienne médersa transformée en centre d’artisanat, le mausolée Kaffal Chachi, la mosquée Tellia Cheikh ainsi que le musée du Coran où l’on peut voir l’un des corans les plus anciens au monde.

Un peu plus loin, ne manquez pas le musée des Arts appliqués, aménagé dans un ancien palais superbe avec ses plafonds peints et ses riches ornements. On y découvre notamment de très belles toiles murales en soie (susanas), des calottes dont les tissus varient en fonction des régions, des caftans, de l’art local, ainsi que des parures de bijoux.

Amélie Perraud-Boulard
66 contributions
Mis à jour le 22 février 2016