Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Trek au Piton des Neiges, sommet de l'île de la Réunion

Flottant dans l’Océan Indien, l’île de la Réunion est réputée aussi bien pour ses plages et ses fonds marins que pour son cœur volcanique et ses cirques où randonner sans fin. L’île enchantera qui veut, et tout particulièrement les randonneurs passionnés… Au cours d'un voyage à La Réunion, l'ascension du Piton des Neiges, le plus haut sommet de l'île, constitue un challenge sportif des plus beaux.

Ascension du Piton des Neiges

Point culminant de l’île et de l’océan Indien - 3070 mètres -, le Piton des Neiges est un objectif en soi pour tout marcheur qui voyage sur l’île. Pour l’ascension jusqu’au sommet puis le retour, il faut compter environ 11 heures de marche. Trois sentiers mènent jusqu’au pic, et trois points de départ sont donc possibles, depuis Cilaos, Salazie et la Plaine des Cafres.

Une bonne forme physique est recommandée pour se lancer dans cette randonnée jugée difficile. Il faudra également être bien organisé : si la température peut être très agréable au pied du volcan, des vêtements chauds sont à prévoir pour les latitudes plus élevées. Au sommet, le mercure avoisine généralement le 0 degré.

La beauté du Piton des Neiges

Une nuit en refuge

Pour apprécier le Piton des Neiges à sa juste valeur, mieux vaut prévoir de dormir en cours de route. Le refuge du Piton des Neiges, le Gîte de la Caverne Dufour, est un excellent point de chute pour cela, qui en plus de permettre un repos bien mérité à un niveau d’ascension déjà bien avancé, permet de profiter de l’ambiance conviviale et sportive d’une nuitée en refuge d’altitude.

La nuit en refuge a aussi un autre atout : celle de permettre un réveil aux aurores pour boucler l’ascension du sommet de nuit, à la frontale, et arriver au point culminant juste avant le lever du soleil, après un peu plus d’une heure de marche. Là, récompense garantie avec une vue qui peut vous emmener jusqu’à l’océan par temps clair…

C’est épuisé mais ravi que l’on domine alors La Réunion et l’océan Indien, après une ascension éprouvante au cœur d’une nature préservée et par ailleurs classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2010.

Laetitia Santos
32 contributions
Mis à jour le 15 mars 2016