Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Khao Yai ou le paradis des espèces

Comme vous l’aurez compris, le parc de Khao Yai est l’arche de Noé de la Thaïlande. Et comme il faut de tout pour faire un monde, Mère Nature a jugé bon d’y jeter une bonne poignée de sangsues ! Alors à vos guêtres et pas de panique, ça fait drôle mais elles sont inoffensives !  

A la croisée des chemins

Des petites... et des grosses bêtes !

Qu’on se le dise, Khao Yai est Le parc incontournable à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre séjour en Thaïlande !   

Passé les petites bêtes qui après tout ne demandent qu’à casser la croûte, vous allez découvrir à Khao Yai un parc absolument merveilleux et l’art du tourisme chez les classes moyennes thaïlandaises.  Khao Yai, c’est d’abord un véritable sanctuaire pour les mammifères et les oiseaux. Il compte plus de vingt espèces de grands costauds comme l’éléphant, le gaur (un bovidé noir juste énorme), le sambar (un cervidé avec des oreilles trop mignonnes), le dhole (un chien sauvage) mais aussi des cochons sauvages et des macaques tous aussi malins les uns que les autres ! Quant au gibbon, un singe que l’on ne souhaite pas embêter, franchement, il impressionne.  Je n’ai pas vu d’ours mais, par contre, j’ai bu une Singha (une bière thaï) avec un touriste belge qui en a croisé un au détour d’un sentier : vous avez donc toutes vos chances !  

Ceux qui regardent en l’air ne seront pas déçus ! Armez-vous de vos meilleures jumelles et épiez les calaos licornes, les perroquets et les pies ! Et faites attention où vous mettez les pieds aussi, le parc Khao Yai regorge de serpents. Vous tomberez peut-être nez à nez avec un cobra royal entre deux superbes papillons et deux mille-pattes !

Vous avez dit vert ? 

Mais Khao Yai, c’est aussi une végétation luxuriante et une chaîne de montagnes. Les passionnés de randonnée s’en donneront à cœur joie. De la petite marche de deux heures pour vous mettre en jambe au trek de plusieurs jours, vous trouverez dans le parc la récompense à tous vos efforts. Vous découvrirez des chutes d’eau magnifiques comme celles de Haew Suwat, Haew Narok ou encore Pha Kluai Mai. Vous longerez des ruisseaux que vous traverserez à la Indiana Jones et de temps en en temps, vous mettrez une pichenette du doigt à une sangsue un peu trop curieuse ! Vous arpenterez des prairies d’un vert sauvage où entre deux selfies, vous jetterez un œil sur les deux pics, Khao Khiaw  et Khao Laem, qui culminent à un peu plus de 1300 mètres.

Découvrir la Thaïlande sans parcourir Khao Yai -qui est juste à 4 heures de Bangkok- revient à se priver d’une expérience inoubliable ! L’Isan recèle de trésors inestimables et ce parc, qui est par ailleurs le premier à avoir été créé en Thaïlande, est un véritable joyau de la nature.

Sébastien Cuzol
27 contributions
Mis à jour le 20 janvier 2016