Mon espace personnel

Kep et Kampot, dernières villes coloniales du Cambodge

Afin de se plonger au coeur de l'histoire khmer, un détour par les villes coloniales de Kampot et Kep est un passage obligé lors d'un voyage au Cambodge.  

Kampot, ville coloniale de plaisance

Passage obligé lors d'une visite de la ville de Kampot, une balade le long de la rivière Sangker. On y trouve encore de belles infrastructures datant de la colonisation : parmi les bâtiments les plus représentatifs, j'ai trouvé que la maison du gouverneur, un grand bâtiment jaune et très carré, était tout à fait typique de cette période. L'ancienne prison vaut aussi le détour. 

A quelques pas de Kampot se trouve le Mont Bokor : c'est un endroit qui parait très particulier car on y trouve plusieurs vestiges de bâtiments construits pendant les années 30 sous le protectorat français. Il y a parmi ces monuments un hôtel et une église. Ces projets n'ont jamais ouverts et sont aujourd'hui complètement à l'abandon. La vue depuis ce mont est superbe, donnant sur la mer et sur l'île de Phu Quoc. 

Plusieurs projets de reconstruction sont annoncés notamment par des groupes chinois, c'est donc le moment d'aller visiter cette région du Cambodge qui risque de changer de visage dans plusieurs années. A la place de l'hôtel français devrait bientôt arriver un hôtel casino d'une ampleur immense, qui recouvrirait le parc naturel. 

Kep

Kep, station balnéaire des Français au Cambodge

La ville de Kep est souvent appelée Kep-sur-mer, et cela pour rappeler son passé de ville coloniale. Encore aujourd'hui, c'est une ville où de nombreux expatriés français ont décidé de s'installer, pour ouvrir guesthouses, hôtels ou restaurants. 

Il n'y a en réalité que deux rues dans Kep, dont l'une donnant directement sur le bord de mer, peuplée de restaurants locaux offrant des fruits de mer et poissons frais, notamment avec le marché aux crabes tous les matins. A proximité se trouvent de nombreux hôtels très agréables. Certains proposent de petits bungalows dans un grand jardin, et sont situés à quelques minutes de la plage de Kep. 

Au niveau de l'architecture, rien de très intéressant car Kep n'est pas dotée de beaucoup d'infrastructures. La ville est située à trente minutes de Kampot seulement, et c'est donc une station balnéaire principalement, qui fut très fréquentée par les Français qui vivaient à Kampot. Kep est donc une ville idéale pour ceux qui cherchent à se détendre.   

A noter également : chaque grande ville cambodgienne garde des traces de la période coloniale. A Battambang, on retrouve plusieurs rues semblables à celles de Kampot. A Siem Reap, on ne compte guère plus que la façade de l'hôtel Raffles le Royal, et à Phnom Penh, l'ancien quartier français, notamment avec la place de l'ancienne poste, garde aussi de beaux vestiges du passé.

Bettina Zourli
140 contributions
Mis à jour le 18 avril 2016