Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Kratie : face au Mékong où nagent les dauphins de l'Irrawady

Ne faites pas comme tout le monde, n'y venez pas seulement pour ses dauphins, mais dites vous plutôt que vous vivrez à Kratie une sortie provinciale désuète, un peu hors du temps.

Le Mékong

3 à 4 kilomètres de promenade, bordée d'arbres, pour se délecter de la présence du fleuve, pour y courir tôt le matin, en s'étonnant des Cambodgiens qui se sont donné rendez-vous pour le gymnastique matinale. Ne pensez pas que le Mékong est un long fleuve tranquille : à 7 kilomètres, en amont de la ville on trouve la zone des rapides de Sambok, tout près du Prek Khsor. Les variations du fleuve sont énormes en fonction de la saison, et il faudra en tenir compte lors de votrevoyage au Cambodge.

A cet endroit de nombreuses îles émergent du Mékong, et on peut y observer de nombreux oiseaux et animaux sauvages, notamment les fameux dauphins d'eau douce ou les dauphins d'Irrawady. On peut se rendre à Stung Treng par voie navigable. Comptez 5 à 8 heures pour remonter les 160 kilomètres qui séparent les deux villes, et attendez vous à vivre une expérience unique. En fonction de la saison, le trajet sera plus ou moins rapide et périlleux. Vous traverserez des zones de bancs de sable, de plages, de rapides. Un aperçu des 4000 îles si vous traversez la frontière laotienne un peu plus haut.

Le légendaire Mékong

Les dauphins de l'Irrawady

Ils font partie des espèces animales menacées d'Asie. On en trouve encore quelques spécimens au Laos ou encore en Birmanie, dans le fleuve du même nom. Ils ont largement souffert de la chasse pendant la période khmer rouge, ainsi que de la pêche à la dynamite.

On les observe à Kampi, à une quinzaine de kilomètres de Kratie, au nord de la ville. Il est difficile de les apercevoir et il n'y a pas vraiment d'heure pour les observer, si ce n'est que les lumières de début et de fin de journée sont définitivement plus agréables, de même que les températures plus clémentes qu'en milieu de journée. Il est dit qu'il est plus facile de les observer en saison sèche, de fin novembre à avril, mais de toute façon, ne vous attendez pas à voir davantage que le bout de leur museau, et d'assez loin en plus.

Si vous vous regroupez, vous arriverez à louer une embarcation pour une poignée de dollars. Quant à vous rendre à l'embarcadère, cela peut faire l'objet d'une agréable balade en vélo, sur une jolie route de campagne.

Les alentours de Kratie

Vous l'avez compris, la vie à Kratie tourne autour du fleuve, mais pas que. Si vous louez un vélo, vous pourrez traverser en ferry pour l'île deKoh Trong, dont les sentiers ne sont que terre battue. La vie locale s'offre à vous, sous forme de villages flottants de pêcheurs, de plantations agricoles ou de rencontres avec des familles de la communauté cham. Comme partout pendant votre séjour au Cambodge, dès lors qu'on s'aventure en dehors des sentiers battus, on a l'occasion de vivre des expériences hors du commun, un peu hors du temps aussi. Ce sera le cas de cette escapade sur Koh Trong, sans en douter.

Et puis, il ne vous restera qu'à vous rendre, lors de votre passage à Kratie, à Phnom Sombok, sur la route de Kampi d'où l'on a une vue imprenable sur le fleuve. Sans oublier Sambor, une cité pré-angkorienne située à 35 kilomètres de la ville. En résumé, n'oubliez pas, en plus d'être un passage obligé en allant vers le Nord-Est du Cambodge, Kratie regorge définitivement de multiples centres d'intérêts.

Lorette Vinet
72 contributions
Mis à jour le 15 avril 2016