Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Hiroshima et ses environs : entre sanctuaire et mémorial

Dans la région, deux lieux essentiels sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco : le dôme de la Bombe A à Hiroshima, et le sanctuaire d'Itsukushima, à Miyajima.

Sur les traces du souvenir à Hiroshima

Aujourd'hui, Hiroshima est une grande ville, très bétonnée, qui a été entièrement reconstruite après la Seconde Guerre mondiale. Les rues semblent construites suivant un quadrillage : elles sont larges et perpendiculaires. Le château de la ville date de 1589 et a été reconstruit en 1958, il sert désormais de musée sur l'avant-guerre. 

Le Dôme de Genbaku est au cœur de la ville, c'est au-dessus de ce bâtiment qu'a été lancée la bombe nucléaire. Le toit a subi d'importants dommages, mais on en voit encore la structure métallique. On peut voir à certains endroits les silhouettes des personnes qui étaient à proximité lors de l'explosion et qui se détachent légèrement sur un fond plus sombre.

Le musée de la Paix explique en détail ce qui s'est passé après la bombe, les maladies, les souffrances de la population, comment une belle journée d'été s'est transformée en cauchemar, etc. le rôle du Japon dans la guerre n'est quant à lui pas ou peu évoqué. C'est un musée dur, éprouvant, que je déconseille fortement aux enfants car l'on voit des photos de personnes mutilées, ou des malformations suite aux maladies et à la radioactivité... 

A l'extérieur, un grand mémorial a été construit, avec à proximité les ginkgos centenaires (en français, l'Arbre aux quarante écus ou l'Abricotier d'argent) qui ont survécu à l'explosion. En souvenir de Sadako Sasaki et pour tous les enfants morts des suites de la bombe, une sculpture a été érigée. Sadako était atteinte d'une leucémie à l'âge de 12 ans. Elle commença ensuite à faire un millier de grues en origami. En effet, la légende veut que, si l'on construit 1000 grues en origami, notre vœu est réalisé. L'adolescente décéda avant d'avoir eu le temps de les terminer, mais ses camarades de classe finirent pour elle. Depuis, des milliers de grues viennent du monde entier en signe de paix et sont accrochées au mémorial. 

Le manga Gen d'Hiroshima de Keiji Nakazawa relate le quotidien après la bombe, l'auteur puisant largement dans ses propres souvenirs. Si les graphismes et le dessin sont très années 70, l'histoire est vraiment poignante et est un bon témoignage de l'époque. 

Dome de Gentaku, Hiroshima

Miyajima, une île habitée par les dieux

Après avoir passé la journée dans Hiroshima, prenez le train puis le ferry et dirigez vous vers l'île de Miyajima. Autrefois, on considérait que cette île-sanctuaire,  connue pour sa porte shinto dressée dans la mer, était habitée par les dieux. L'endroit est très agréable le soir, le flot des touristes ayant quitté l'île, et les couleurs de la mer lors du coucher du soleil sont superbes. Des daims se promènent tranquillement en liberté dans l'île, et n'hésitent pas à plonger leur nez dans votre sac pour voir si vous avez de la nourriture, ou un passeport, ou autre papier important à grignoter, n'oubliez donc pas de fermer votre sac ! Le soir, goûtez aux spécialités locales : huîtres grillées et okonomiyakis. Les okonomiyakis de la région sont particulièrement réputés, et d'une taille impressionnante. Il s'agit d'omelettes grillées dans lesquelles on mélange légumes, fruits de mer et/ou viande, et nouilles. Un repas à lui tout seul !

Le lendemain, visitez le grand sanctuaire shintoïste d'Itsukushima, et allez au pied du torii (un portail traditionnel) si la mer est basse. Beaucoup de coquillages sont accrochés aux pieds, et, sur le sol, on peut voir une multitude de petits crabes s'enfuir devant soi, ainsi que des bernard-l'hermites.

Derrière le sanctuaire et la rue marchande principale, on peut monter au sommet de l'île en suivant les escaliers et les sentiers, et avoir un panorama particulièrement intéressant par temps découvert, lorsque l'on voit les îles environnantes.

Pour moi, les visites d'Hiroshima et Miyajima sont indissociables, et sont un peu les deux revers d'une médaille, l'un sombre et dramatique, l'autre paisible et somptueux. Il faut prévoir deux journées complètes sur place pour prendre son temps et s'imprégner des atmosphères de ces lieux.

Marielle Awad
138 contributions
Mis à jour le 11 février 2016