Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Lamu

Guide de voyage Kenya

Infos pratiques sur Lamu

  • Plage / Station Balnéaire
  • Réserve naturelle / Observation de la Faune / Safari
  • Île
  • Port
  • Sport Nautique
  • Lieu ou Monument religieux
  • Lieu ou Monument historique
  • Patrimoine Mondial de l'Unesco
  • Indispensable
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 4 h de voiture de Mombasa
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
2 à 3 jours

Avis des voyageurs sur Lamu

Nicolas Landru Grand Voyageur
264 avis rédigés

Lamu est souvent vu comme le nec plus ultra de la côte kenyane sur l'océan indien. Vestiges magnifiques de la civilisation swahilie, plages carte postale, boutres naviguant çà et là, récifs coralliens... L'archipel a effectivement un cachet fou !

Mon conseil :
Séjournez dans le vieux Lamu ! Il est incroyablement pittoresque - et classé à l'UNESCO -, avec ses ruelles étroites, ses maisons bâties en pierre corallienne, leurs cours intérieures, vérandas, terrasses, patios ; ses madrasas et ses mosquées...
Mon avis

J'ai été tout simplement soufflé par Lamu, que ce soit l'archipel, l'île ou la ville. Cette dernière, considérée comme le berceau de la culture swahilie, est tout simplement l'ensemble architectural swahili le mieux préservé, mieux encore qu'à Mombasa ou Zanzibar. Sa ville attire et séduit depuis des siècles, et malgré le tourisme, elle n'a pas perdu de son charme. Pour quiconque étant en quête d'exotisme, Lamu incarne ce mystère fait de Levant et d'appel de l'océan ; c'est ici que les cultures africaines, indiennes et arabes ont fusionné.

Et puis il y a à Lamu l'océan, avec des plages magnifiques, de sable blond et fin, bordées de palmiers, incarnation même de l'image des plages des mers chaudes. Les boutres, embarcations traditionnelles des peuples swahilis, sont encore utilisées au quotidien par les pêcheurs.

Bien que n'étant pas spécialement friand, j'ai finalement été convaincu par mes hôtes de plonger un peu au large de l'île de Lamu. Je dois dire que je ne les remercierai jamais assez de m'avoir convaincu : le monde des coraux, peuplé de poissons tropicaux colorés comme en rêve, est onirique à souhait...