Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Pakxong

Guide de voyage Laos

Infos pratiques sur Pakxong

  • Rencontres locales
  • Etape de randonnée / Trek
  • Culture (rizière, café, thé…)
  • Chute d'eau
  • Tourisme Responsable
  • Hors des sentiers battus
3 / 5 - 3 avis
Comment y aller ?
A 56 km de Paksé en scooter / A 1h30 de bus de la gare routière Sud de Pakse
Quand partir ?
De novembre à mai / Novembre à février, mais la saison des pluies (juin, juillet, août) n'empêche pas de profiter du voyage
Durée minimum
Une demi journée

Avis des voyageurs sur Pakxong

Simon Hoffmann Grand Voyageur
239 avis rédigés

Paksong est une ville située sur le plateau des Bolavens, dans le sud du pays, elle est connue comme la capitale du café au Laos.

Mon conseil :
Faire une pause pour déguster une tasse de café bien sûr ! Vous pouvez également en acheter aux coopératives de vendeurs, vous aidez les paysans de la région et le café est excellent.
Mon avis

Là encore, la ville de Paksong ne possède pas d’attraits particuliers, ce qui est intéressant, ce sont les environs, en particuliers les magnifiques chutes d’eau que l’on trouve à quelques kilomètres de la ville. Pour moi, la plus belle des cascades des alentours est celle de Tad Alang, à une quarantaine de kilomètres de Paksong.

La chute d’eau mesure quelques dizaines de mètres et le débit est tel que l’on est soufflé par le vent et les embruns dès que l’on s’approche près d’elle. Un grand nombre de petites fleurs roses et de bananiers poussent tout autour de la cascade et forment un paysage magnifique, selon le point de vue, un arc-en-ciel apparait et complète le décor . Pour ceux qui n’ont pas peur des vacances sportives, sachez que l’accès à Tad Alang n’est pas facile, la descente est raide et peut être dangereuse en saison des pluies, mais elle en vaut largement l’effort et vous en serez récompensés une fois en bas.

Lorette Vinet Grand Voyageur
72 avis rédigés

Paksong est une des étapes de la boucle sur le plateau des Boloven. La ville ne présente pas un grand intérêt, mais l'on apprécie s'y arrêter après une journée passée dans la poussière de la route d'Attapeu.

Mon conseil :
Inutile, ou presque, de le préciser, mais il faut louer une petite moto à Pakse pour vadrouiller en autonomie sur ce magnifique plateau ponctué de cascades plus jolies les unes que les autres.
Mon avis

Vous verrez au moment de faire la synthèse de votre séjour au Laos que le mot "cascades" reviendra régulièrement à la bouche. Notamment, avant Paksong, la chute de Katamkok, que nous mettons du temps à trouver (mais qui nous laisse un brin déçus dans la mesure où nous ne pouvons nous en approcher, et donc nous laver de la poussière qui nous recouvre, la route étant en construction sur ce tronçon...).

Un vrai bonheur de conduire sur ces sols de terre battue, plus ou moins sableuse ! On ne se laisse pas décourager, et c'est dans une rivière en contrebas d'un pont que nous nous baignons. Encore un de ces beaux moments simples improvisés et bénéfiques ! Finalement on s'arrête à Paksong en fin d'après-midi pour y passer la nuit. Le village n'a pas grand intérêt sauf qu'ils y font de délicieux barbecues. Comme on n'avait pas encore essayé, c'était l'occasion !

Aurélia Hillaire Grand Voyageur
13 avis rédigés

"Capitale laotienne du café", Pakxong constitue surtout une bonne base pour une excursion sur le Plateau des Boloven et ses impressionnantes cascades.

Mon conseil :
Ne vous attardez dans la ville que pour déguster un café récolté à quelques kilomètres de là et préparer votre virée à Tat Fan, à la ZNP de Dong Hua Sao ou Tat Yuang. 
Mon avis

La région compte parmi les plus bombardées lors de la guerre du Vietnam : aussi ne vous attendez pas à une architecture ou un patrimoine riche. De par son climat idéal, elle aurait dû devenir l'un des lieux majeurs de production de café -un projet français-, mais là encore, la guerre a mis fin au rêve. Il reste que le Plateau des Boloven produit des grains reconnus parmi les meilleurs du monde : Pakxong est donc bien une "capitale du café". 

On en déguste sur place, on en achète au marché pour l'offrir, mais aussi on découvre ses plantations, pour peu de s'écarter de la ville. En bus, comme souvent lors d'un voyage au Laos. J'ai choisi d'aller voir Tat Fan, décrite comme "l'une des chutes les plus spectaculaires" du pays.

En pleine saison des pluies, rares étaient les visiteurs, et les randonnées dans la réserve naturelle voisine, habitée par les singes, les papillons géants et les tigres étaient impossibles, mais sans regret : une belle bouffée de nature !