Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

L'arboretum d'Antsokay

A quelques kilomètres seulement de Tuléar, l’arboretum d’Antsokay abrite un très grand nombre d’espèces végétales du Sud de Madagascar. Créé en 1980 par un botaniste suisse du nom d’Hermann Petignat, il représente une belle introduction à la culture du Sud de Madagascar.

Un passionné à l’origine de l’arboretum

L’arboretum d’Antsokay a été créé en 1980 par un botaniste suisse du nom d’Hermann Petignat. Passionné par l’étude de la végétation du sud de l’île, ce botaniste décide d’acheter des parcelles de terrain sur lesquelles il va créer de toute pièce un arboretum de 40 hectares. Conscient des menaces qui pèsent sur la végétation de la région – feux de brousse et déforestation notamment - il étudie et découvre de nombreuses espèces qu’il protège.

Afin de faire partager sa passion, Hermann Petignat a aménagé 4 hectares de l’arboretum afin de pouvoir accueillir du public. Le travail a été considérable et le magnifique jardin botanique qui en résulte est remarquable, très intéressant à parcourir si vous visitez le sud de la Grande Ile.

Pour s’y rendre, le plus simple est de prendre un taxi depuis Tuléar. Une fois sur place, vous pouvez prendre votre repas dans le décor apaisant du Dry forest, le restaurant situé à l’entrée de l’arboretum. Si vous souhaitez passer une nuit au calme en dehors de Tuléar, je vous conseille de dormir dans l’un des 6 élégants bungalows de l’Auberge de la table, dans l’enceinte de l’arboretum.

Plus de 900 espèces végétales différentes

Lors de ma visite, j’ai eu la chance d’être guidé par un jeune élève en botanique de l’université de Tuléar. Très enthousiasmé par la richesse de la flore de sa région, le jeune guide transmettait sa passion lors de la balade et celle-ci fut très enrichissante.

J’ai ainsi pu découvrir que sur les 900 espèces végétales présentes dans l’arboretum, 90% sont endémiques au sud-ouest de Madagascar et près de 8 sur 10 ont des vertus médicinales et sont utilisées dans la pharmacopée traditionnelle. Racines antiseptiques, fruits qui calment les migraines ou graines anti-diabète, on y trouve des remèdes contre de nombreux maux.

Et un grand nombre d’espèces animales

Côté faune, l’arboretum abrite également un grand nombre de mammifères et de reptiles. Lézards et caméléons se cachent entre les pierres et dans les branches des arbres, à vous de les débusquer ! Si vous avez l’œil, vous observerez peut-être des microcèbes, les lémuriens les plus petits au monde.

Je vous conseille d’ailleurs une visite de nuit de l’arboretum, on y voit en général plus d’espèces que durant la journée. Les amateurs d'ornithologie seront également ravis puisque 34 espèces d’oiseaux sont recensées dans l’aire protégée... Avis aux habitués des voyages nature !

Introduction à la culture du sud de Madagascar

A travers l’utilisation des espèces végétales, votre guide vous fera découvrir les spécificités des cultures des ethnies qui peuplent le sud de l’île. Au sein de l’arboretum, 3 maisons traditionnelles Vezo, Mahafaly et Antandroy ont été recréées et un musée regroupe de nombreux objets du quotidien des habitants de la région.

Maison Antandroy à l'arboretum d'Antsokay@Hoffmann Simon

Afin de faire découvrir les richesses de cette partie du pays, l’arboretum accueille également des écoles et sensibilise les élèves à l’importance de la sauvegarde du patrimoine naturel et culturel du sud de l’île.

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 4 mars 2016