Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Vallée du Sambirano : entre terre et mer, de Ambaja à Amboba

Entre mer et montagne, la vallée du Sambirano, une rivière qui prend sa source dans le massif du Tsaratanana et se jette dans la mer au sud de la ville d'Ambaja, bénéficie d'un climat chaud et humide, favorable à la production de nombreuses cultures. En séjournant dans cette région du nord de Madagascar, participez à un projet de tourisme solidaire basé sur des échanges culturels, qui permettent aux populations locales de bénéficier des retombées économiques, à travers le financement d'actions de développement durable.

Les abords de cette large plaine fertile offrent une diversité de paysages adaptés à tous types d'activités, comme la randonnée, le VTT ou encore la pirogue pour en découvrir ses recoins les plus secrets. Voici un endroit pour les voyageurs friands d'aventures ! 

La nature, havre de paix et d'harmonie

Hommage aux contemplatifs qui se trouveront comblés par la beauté d'un vol de hérons à ras de l'eau ou par les couleurs chatoyantes du coucher de soleil sur le fleuve, majestueux et plein de vie. Dans la réserve des oiseaux qui se trouve à proximité d'Andranomandevy, aigrettes, hérons, ibis, cormorans ou sarcelles hottentotes déploient leur ailes dans un ballet qui inspire sérénité et légèreté.

Mieux vaut préférer la fraîcheur matinale pour s'engager dans la randonnée de 25 kilomètres (soit environ 4 heures) qui relie Andranomandevy à Antanambao. A travers les cacaoyers, les sentiers s'échappent tantôt vers de belles plaines rizicoles à flanc de montagne et tantôt vers de longues étendues de sable, résultats de l'érosion des sols. Mais l'effort est facilement récompensé, tant par le panorama que l'on surplombe depuis les hauteurs des collines que par les multiples occasions de se rafraîchir dans la rivière au fur et à mesure que l'on traverse les villages. Ces haltes baignade distillent un caractère bucolique et amusant dans une carte postale rafraîchissante.

Entre fleuve et terre, la mangrove, écosystème typique des zones fluviales, regorge aussi de richesses à découvrir en fonction des marées. Au pied du village d’Antsahampano, ancien comptoir colonial, le dédale de palétuviers invite à l'exploration de ces arbres étranges, mi terrestres mi aquatiques.

Hôpital de brousse @Frédéric Mak Yuen

De découvertes en activités, culturelles ou traditionnelles

En dehors des lieux sacrés, lacs ou rivières, chargés d’histoire et de légendes, dans la vallée du Sambirano se perpétuent des savoir-faire ancestraux. Si Ambobakadoit sa réputation à sa lignée de guérisseurs, l'artisanat conserve une place de taille dans les villages. Métiers de la forge et broderie prouvent encore la vitalité de techniques traditionnelles maîtrisées à la perfection depuis des siècles.

Dans les champs, en fonction de la saison, les paysans vous invitent à observer comment ils sculptent les pentes à flanc de montagne, avec ardeur et courage. Avec une place pourtant très faible dans la production mondiale, le cacao de Madagascar, assurément l'un des plus réputés pour ses arômes, provient en très grande partie de la région d'Ambaja. En diversifiant les productions (café, cacao, vanille) et en vue de mutualiser les produits de première nécessité, l'ADAPS a créé une filière de commerce équitable de qualité dans cette région, véritable jardin tropical. Visiter les plantations et les installations qui servent à la préparation du cacao aide à mieux comprendre le développement de l'agriculture et du paysannat, preuve d'une démarche qui favorise la culture traditionnelle et familiale en opposition aux productions industrielles.

Des initiatives locales, entre alternatives écologiques et viabilité économique

Dans la vallée du Sambirano, grand nombre de structures organisées en coopératives et associations ont mis en place des projets éco-touristiques dans tous types de domaines. Certaines d'entre elles opèrentdans l’agriculture ( l’ADAPS et l’AFDI), représentant ainsi une aide communautaire pour les paysans et producteurs, dans l’artisanat (la FIVEMI et son groupement de brodeuses) ou encore dans l’environnement (FANIRY) à travers des actions de reboisement.

D'autres agissent en faveur de l’éducation et de la santé. C'est le rôle de la FRAMA qui apporte un soutien scolaire à l’école primaire du village d’Ambobaka grâce à un programme de sensibilisation à l'environnement avec la création d'un jardin botanique de plantes médicinales. Haut lieu de la médecine traditionnelle, Ambobaka s'est aussi construit une réputation avec un centre de soins géré par une association de guérisseurs et tradipracticiens.

Outre les structures créées pour l'hébergement des touristes comme les écogîtes, ces démarches multiples favorisent des rencontres chaleureuses et spontanées. Vous serez généralement invité à prendre le déjeuner préparé par les femmes du village d'accueil, avant la traditionnelle présentation des travaux de broderies et de produits du terroir (vanille, poivre, cannelle, gingembre) ou la visite guidée des plantations de cacao.

Riches en échanges, les journées de ce séjour découverte se terminent généralement par une soirée qui réunit le village entier. Lors de cette veillée, on se souvient avec joie des moments heureux de la journée, avec toujours cette même bonne humeur et une générosité touchante et attachante... A cet instant présent, le Vazaha, invité d'honneur, est véritablement roi !

Servane Rig
16 contributions
Mis à jour le 25 novembre 2015