Mon espace personnel

Mangily et le Centre "où les étrangers sont les bienvenus"

Après un petit séjour dans la ville de Morondava, il est temps pour moi de partir explorer le Centre de Madagascar et découvrir la vie quotidienne des habitants de cette partie de l’île. Je découvre l’existence d’un petit village, Mangily, non loin de l’Allée des Baobabs.

Après le taxi-brousse, la charrette à zébus !

Mangily accueille une association de tourisme solidaire qui mérite le détour. Rendez-vous est pris avec le guide du village, au pied des baobabs de la célèbre allée . Pour rejoindre le village de Mangily, nous montons dans une charrette à zébus qui nous mène à travers des petits sentiers entre hautes herbes, buissons et champs de manioc .

En chemin, nous passons devant un étrange arbre dont la forme m’interpelle. Il s’agit d’un baobab-amoureux. Le tronc de l’arbre se divise peu après sa base et s’enroule sur lui-même, donnant l’impression de deux baobabs qui s’enlacent. Le tableau est surprenant et mérite de s’arrêter pour prendre quelques photos.

Le centre « où les étrangers sont les bienvenus »

Après 2 heures de voyage en charrette, nous arrivons au village de Mangily, caché parmi les buissons et accolé à la mangrove. Le village est composé de quelques cases près desquelles le poisson fraîchement pêché est salé et mis à sécher sur des montures en bois.

L’ABM (Association Belgique-Madagascar) a développé en partenariat avec l’ ONG malgache SARAGNA le centre Tsaravahiny, au sein du village. Grâce à l’écotourisme, le centre qui accueille des voyageurs participe au développement de Mangily en créant des emplois et des revenus pour les habitants.

Vous pouvez séjourner dans l’un des 5 bungalows, dans l’une des 4 petites maisons ou encore en dortoir. Les douches solaires mises à disposition chauffent toute la journée et sont à température parfaite. Un restaurant a également été créé et de délicieux plats de crabe, poisson ou poulet sont concoctés par les cuisinières du village. Le soir, la fraîcheur arrive et permet un sommeil réparateur.

Vie quotidienne dans un village de brousse

De nombreuses activités sont proposées dans le village et permettent de mieux comprendre le fonctionnement et la vie de tous les jours des habitants. La pêche au crabe est une activité importante pour les familles de Mangily pour lesquelles elle est une source de revenus. La dextérité des femmes pour lier les pinces des crabes est impressionnante, mieux vaut ne pas se laisser attraper !

Les femmes excellent également dans l’art de la vannerie, que vous pourrez apprendre auprès d’elle et qui leur permet de vendre leurs productions aux marchés de Morondava.

Accompagnés d'un guide, vous pouvez partir à la découverte des environs du village et – en partant tôt - aller voir les lémuriens sifaka, dont le pelage est blanc, se réveiller tranquillement dans les branches des arbres. Autour du village se trouvent des tombeaux Sakalava et Vezo, le guide vous expliquera l’importance qu’ont les rites funéraires pour ces deux ethnies qui peuplent la région. Bref, tout ici vous assure une escapade riche en découvertes et en rencontres.

Balade en pirogue à Mangily

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 4 mars 2016