Mon espace personnel

Le parc national de la Montagne d'Ambre

Le parc national de la Montagne d’Ambre est situé à une quarantaine de kilomètres de la ville de Diego Suarez, dans le Nord de Madagascar. Perché sur un massif volcanique, il abrite un grand nombre d’espèces endémiques.

Enfin un peu de fraîcheur…

Le parc est niché à une altitude comprise entre 850 et 1500 mètres ce qui crée un climat tropical humide assez frais, notamment en hiver où la température peut descendre sous les 5°c. Le reste de l’année, la température moyenne s’établit autour de 17°c, faisant du parc une oasis de fraîcheur pour ses visiteurs.

Après les randonnées dans le parc de l’Ankarana sous un soleil de plomb, vous verrez qu’une balade à l’ombre des arbres de la Montagne d’Ambre se fait plus qu’apprécier !

Le parc est composé d’un massif volcanique qui abrite une forêt de plus de 23 000 hectares, dont 18 000 sont classés Parc National et peuvent être visités, le reste étant classé Réserve Spéciale et accessible uniquement aux missions scientifiques.

Le plus petit caméléon du monde !

Cette forêt humide est composée d’un grand nombre d’espèces végétales endémiques comme le Canarium madagascariensi, des cycas, d’immenses ficus dont les troncs sont souvent parasités par des organismes se servant d’eux comme support pour s’épanouir, des fougères et un grand nombre d’orchidées.

Côté faune, le parc ravira les amateurs de nature et de birdwatching puisque plus de 75 espèces d’oiseaux nichent dans l’aire protégée. On peut également y observer plusieurs espèces de lémuriens diurnes et nocturnes ainsi qu’une riche herpetofaune. Ce nom bizarre n’est pas celui d’une bête étrange mais le terme qui désigne l’ensemble des reptiles et amphibiens d’une zone et dont le parc abrite de nombreux spécimens, parmi lesquels le plus petit caméléon au monde, dont la taille ne dépasse pas celle d’une phalange.

Comment s’y rendre ?

L’entrée du parc national de la Montagne d’Ambre se trouve à 3 kilomètres de la ville de Joffreville. La meilleure période pour le visiter est durant les mois de septembre, octobre et novembre. Durant la saison des pluies, la piste qui mène au parc est difficilement accessible.

Pour vous y rendre, vous pouvez organiser votre aller-retour avec un des nombreux tour-opérateurs de Diégo-Suarez. Je m’y suis déjà rendu en taxi mais la pauvre voiture a failli rendre l’âme en chemin... Depuis Joffreville, la piste qui mène au parc est en effet traversée d’immenses crevasses qu’il est difficile de passer en 4L, de nombreux taxis refusent donc d’aller plus loin. Mettez-vous bien d’accord avec lui avant le départ, cela évite les mauvaises surprises. On peut également prendre un taxi-brousse jusqu’à Joffreville puis rejoindre le parc à pied.

Des lacs et des chutes d’eau sacrés

Le parc peut se visiter en une journée depuis Diégo-Suarez mais il est également possible de passer la nuit dans des gîtes ou sur les aires de campings aménagées dans l’enceinte. Si vous passez une nuit sur place, vous aurez l’occasion de voir plus facilement certains caméléons et lémuriens qu’on repère mieux la nuit.

Une cascade dans le parc national de la Montagne d'Ambre @Hoffmann Simon

Pas moins de six circuits de randonnée permettent de découvrir la flore et la faune du parc mais également les nombreuses rivières, chutes d’eau et lacs qui le composent. Je vous conseille d’aller voir le lac Mahasarika, bien que ce soit le plus petit : c’est pour moi le plus beau.

Le parc national possède également un grand nombre de cascades sacrées au pied desquelles les habitants des environs viennent déposer des offrandes. Le lac maudit est lui aussi un endroit sacré, la légende voulant que des cavaliers se soient noyés dans les marécages entourant l’étendue d’eau.

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 4 mars 2016