Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Madagascar

Madagascar, l'Eden

Caméléon dans les hautes herbes

Un chiffre qui me fait frémir quand je pense à Madagascar est le taux d’endémisme des espèces : animales et végétales confondues, il atteint les 84% ! Plus simplement, cela signifie que quasiment tout ce que vos yeux verront comme espèces vivantes ne sont visibles qu'ici. Bien entendu, cela rend le voyage unique et justifie tout séjour à Madagascar. Ouvrez les yeux ! 

Géographie et climat

Aussi appelée « l’île Rouge » à cause de la couleur de sa terre, Madagascar est composée de cinq régions climatiques et géographiques distinctes.

Les hautes terres centrales, qui abritent la capitale Antananarivo, couvrent environ les ¾ de la surface du pays. L’altitude moyenne de 1500 mètres environ y crée un climat tempéré.

Le nord de l’île, dont la plus grande ville est Diégo-Suarez, possède également de belles montagnes (montagne d’Ambre, montagne des Français etc.) et est caractérisé par un climat de type équatorial. La végétation y est composée de forêt sèches et humides, riches en biodiversité.

La côte est possède un climat tropical. S’étendant de la côte de la Vanille au nord jusqu’aux alentours de Fort Dauphin dans le sud-est de l’île, elle est recouverte d’une forêt pluviale.

La côte ouest, qui s’étend de Mahajanga au nord-ouest à Morombe au sud-ouest, possède un climat semi-aride, la végétation y est constituée de forêts sèches et de mangroves qui alternent avec de longues plages sablonneuses et des récifs coralliens.

La partie sud de l’île, de Tuléar à Fort Dauphin, se caractérise par un paysage de bush épineux typique des régions arides. C’est la région de l’île qui subit le moins de précipitations et il y fait très chaud !

Paysage du sud de Madagascar @Hoffmann Simon

Une faune incroyable

La première image qui me venait à l’esprit quand j’imaginais Madagascar, c’était bien entendu celle des fameux lémuriens ! Le plus célèbre est probablement le maki catta, qui arbore une queue striée d’anneaux noirs et blancs grâce à laquelle on le reconnaît aisément et qui se déplace en bondissant de côté, dans une sorte de danse franchement rigolote. Mais il existe plus de 100 espèces de lémuriens à Madagascar et ce chiffre augmente régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles espèces sont découvertes par des scientifiques. Véritables ambassadeurs de l’île, ce sont des animaux protégés qui sont malheureusement la cible du braconnage, pour le trafic ou la consommation de la viande.

Un autre animal caractéristique de Madagascar est le caméléon. Vous scrutant de ses gros yeux indépendants, il saura se faire discret lorsque vous passerez à côté de lui, adoptant les couleurs et la texture de l’objet sur lequel il se trouve. A moins d’une taille conséquente - certains peuvent atteindre 60 centimètres – personnellement, je ne les repère pas au premier coup d’œil… Ne vous inquiétez pas, votre guide local lui a l’habitude et saura les débusquer sans les brusquer, pour le plaisir de vos yeux !

Tout aussi impressionnantes sont les baleines à bosse qui viennent se reproduire dans les eaux calmes et chaudes du canal de Mozambique entre juin et octobre. Vous pourrez les observer depuis une petite embarcation sur l’île de Sainte Marie, ou directement depuis la plage sur la côte ouest de l’île.

Télécharger gratuitement le guide Madagascar à imprimer !
Au programme : conseils utiles, quand partir, informations pratiques...
Télécharger mon guide Madagascar

Et une flore utile !

Si l’ambassadeur de Madagascar est le lémurien, son emblème est le baobab. Sur les 8 espèces de baobabs que l’on peut trouver dans le monde, 7 sont présentes à Madagascar et 6 y sont endémiques. Mythique, le baobab n’est pas un arbre comme les autres : ses branches ressemblant à des racines, la première impression est qu'ils sont plantés à l’envers… Son tronc est, suivant les espèces, lisse et longiligne et peut atteindre des hauteurs vertigineuses, ou rugueux et trapu. Source de nombreux usages socio-économiques de la part des populations vivants près d’eux, il a également une grande importance culturelle, traduite par son nom - Reniala en malgache - qui signifie « Mère de la forêt ».

Une espèce d’arbre qui peut sans aucun doute vous être très utile est le Ravinala ou « arbre du voyageur ». Cet arbre à la forme très particulière a la caractéristique de conserver l’eau de pluie à la base de ses branches, formant une sorte de réservoir grâce auquel les voyageurs pouvaient se désaltérer durant leurs marches dans la jungle. Personnellement, vu l’état de l’eau, souvent pleine de moustiques et autres bébêtes, je compte plus sur l’aide de ma gourde pendant mes randonnées dans la jungle…

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 21 novembre 2015

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Découverte du massif Makay et du Sud de l'île
Env. 12 jours à partir de 1 470 €
  • Sport et aventure
Des volcans d'Itasy au Canal des Pangalanes
Env. 13 jours à partir de 1 920 €
  • Hors des sentiers battus
Ecotourisme dans le Grand Sud
Env. 16 jours à partir de 1 560 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage