Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Johannesbourg

Infos pratiques sur Johannesbourg

  • Lieu ou Monument religieux
  • Fêtes et festivals
  • Musées
  • Lieu ou Monument historique
4 / 5 - 3 avis
Comment y aller ?
A 50 km de Pretoria en voiture
Quand partir ?
Toute l'année mais idéal d'avril à octobre
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Johannesbourg

David Debrincat Grand Voyageur
896 avis rédigés

A 50 km de la capitale Pretoria, Johannesburg est la capitale économique la plus riche d’Afrique.

Mon conseil :
Sans faire de paranoia, un certain nombre de règles élémentaires de sécurité sont à respecter à Johannesburg. Déplacez-vous exclusivement en taxi la nuit et n'affichez pas de signes ostentatoires.
Mon avis

Pour un voyage en Afrique du Sud, Johannesburg est votre porte d’arrivée ou de sortie. Mégapole géante et dévorante, il est inenvisageable de ne pas la visiter, mêmesi son taux de criminalité est parmi les plus hauts du monde. Privilégiez les taxis pour aller d’un quartier à l'autre. A pied, soyez sûr de votre itinéraire. L’ambiance peut changer d’une rue à l’autre.

Stop à la paranoia, Johannesburg est une ville qu’il faut découvrir pour sa culture, son énergie et sa place dans l’Histoire. Ne manquez pas les visites de Constitution Hill, de la prison Number Four, du musée de l’Apartheid, du musée des origines et bien sûr le célèbre quartier de Soweto.

Melissa Cadarsi Grand Voyageur
25 avis rédigés

Johannesburg est une des villes principales d’Afrique du Sud. Malheureusement connue pour ses problèmes de sécurité, elle permet aussi une plongée nécessaire dans les heures les plus sombres de l’histoire de ce pays.

Mon conseil :
Soyez prudents bien sûr, mais soyez aussi préparés à un véritable choc émotionnel. Ce que l’on sait de l’apartheid en Afrique du Sud n’est vraiment qu’un aperçu édulcoré.
Mon avis

J’ai passé peu de temps dans cette ville, une seule nuit à la fin de mon séjour en Afrique du Sud. Elle fait un peu peur… mais il me semblait quand même indispensable de visiter le Musée de l’apartheid à Johannesburg.

J’y suis donc allée avec un ami. Il importe ici de dire que je suis métisse, et mon ami blanc. Oui, c’est important, car dès l’entrée du musée, nous avons du nous séparer : comme pour tout bâtiment public pendant l’apartheid, le musée a deux entrées : une pour les « white » et une autre… Nous étions déjà dans l’ambiance. 

Ce musée retrace l’histoire de Afrique du Sud. J’y ai découvert l’histoire des ethnies présentes avant l’arrivée de Européens, la colonisation progressive des terres par des exploitants agricoles d’origine hollandaise, les Boers, puis l’arrivée des Anglais par Le Cap. J’y ai appris l’existence de la guerre des Boers et de ses camps d'emprisonnement et la mise en place progressive d’un état dont les lois étaient basées sur la couleur de peau. Ce qui m’a le plus étonnée est qu’alors que partout dans le monde, la couleur de peau disparaissait des critères de jugement des citoyens, en Afrique du Sud, cette politique raciste se renforçait jusqu’à atteindre son paroxysme dans les années 60. L’exposition donne la part belle aux témoignages, aux photographies et films d’époque. On ressort de ce musée la gorge serrée et assez mal à l’aise. Malgré la fin de l’apartheid, je me disais qu’un pays qui a subi de tels traumatismes aurait forcement besoin de beaucoup de temps pour s’en « remettre ». 

Fort heureusement, la soirée a pris une tonalité bien plus agréable grâce à l’accueil chaleureux de la maison d’hôte où j’étais logée, un petit havre de paix dans Johannesburg ! Sa piscine et son jardin fleuri offrent un repos bien mérité après tant d'émotions.

Camille Griffoulieres Grand Voyageur
225 avis rédigés

La plus grande ville d’Afrique du Sud est impressionnante par ses dimensions tentaculaires et son clivage. Au centre : Hillbrow et de Yeoville à Downtown, des quartiers dangereux et pauvres. Au nord : les quartiers riches qui gravitent autour de Sandton.

Mon conseil :
Préférez loger à Sandton si vous aimez les villas luxueuses et ultra sécurisées, et à Newtown ou Melville, davantage au centre de la ville, pour goûter à une vie plus alternative et découvrir une population urbaine métissée et branchée.
Mon avis

Johannesbourg est en train de se transformer, la ville me fascine et  m’effraie : les quartiers du centre sont toujours très dangereux, personne n’y traine la nuit, mais on sent du changement, avec des réhabilitations bloc par bloc comme à New York dans les années 1980. Restez prudent dans vos choix de déplacement (prendre les autoroutes si vous passez par le centre en voiture de location) mais ne tombez pas dans la parano, les quartiers sympas sont sûrs.

Les gens riches vivent dans des prisons dorées, des villas avec piscine sous haute protection autour de Sandton, le nouveau quartier des affaires très éloigné de Downtown, que personnellement je n'aime pas trop. Il n'y a que du shopping dans des grands malls luxueux à faire alors qu'au centre il y a tous les musées et des bars sympas...

C'est une ville à la fois très clivée mais aussi dynamique, avec beaucoup d'opportunités de travail pour les jeunes diplômés noirs, ce qui crée une vraie mixité sociale qu'il est rare de rencontrer ailleurs dans le pays (pour l'instant). C’est vraiment très beau et assez fou de découvrir le centre de Jo'Burg, à la fois de nouveaux lieux alternatifs et les gratte-ciel et magasins Art déco abandonnés à leur sort. Quelques uns ont sont réhabilités comme la tour Carlton (la visite du dernier étage pour la vue sur la ville s'appelle Top of Africa, c'est incontournable).

Le mieux est de prendre le bus City sightseeing Johannesburg à toit ouvert pour en profiter. Il s'arrête à tous les endroits touristiques, coûte vraiment moins cher qu'un taxi et la visite guidée est bien documentée, le trajet sûr. Le dimanche, on peut visiter le Maboneng Project, une usine désaffectée en plein Hillbrow transformée en marché gastronomique et marché aux puces, tandis que le samedi c'est à Braamfontein que ça s'anime : un nouveau bloc de bars et restos branchés où s’est posé le Neighbourhood Market (stands gastronomiques).

Certains musées sont incontournables à Johannesbourg : le musée de l’apartheid, les galeries d’art contemporain, le Museum Africa, le tout nouveau Wits Art Museum, et bien sûr Soweto mais ce n'est pas tout près (maison de Nelson Mandela, musée Hector Pieterson entre autres). La ville de Pretoria n'est pas loin non plus, c'est la même mégalopole et avec le nouveau Gautrain c'est très facile d'y aller. J’ai adoré découvrir une jeunesse branchée, trouver de bons endroits pour sortir et écouter de la deep house sudafricaine. La ville est à l'image d'une Afrique futuriste ! 

Circuits et séjours Johannesbourg