Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Mon espace personnel
Service voyageur
Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00

La Réserve de Vohimana, pour le naturaliste en herbe !

Située à seulement 3 heures de route confortable d'Antananarivo et de Tamatave sur la RN2, voici une adresse facile d'accès pour observer une grande partie de la biodiversité malgache : 11 espèces de lémuriens dont les makis vari et l'indri indi en voie de disparition, des amphibiens ou encore près de 300 plantes médicinales.

Un repère pour les aventuriers en mal de biodiversité...

Si vous arrivez de nuit, mieux vaut vouer une confiance absolue à celui qui vous déposera au bord de cette route plongée dans une totale obscurité. Très certainement, vous vous demanderez quels sont les repères qui guident votre chauffeur à s'arrêter à cet endroit précis. Je peux vous rassurer en vous certifiant que votre interrogation est tout à fait légitime, notamment pour une première visite. Bref, cette excursion est conseillée aux voyageurs aventuriers...

Dès lors que vous apercevrez, dans la faible lueur des phares du véhicule, un petit groupe d’hommes qui s’agite avec animosité, vous aurez la certitude que votre voyage se termine ici ou presque. En effet, pas moins de 45 minutes de marche seront nécessaires pour rejoindre le Relais du Naturaliste , où se chargeront de vous conduire quelques guides et porteurs.

Equipé d'une lampe frontale, il vous suffira d'avancer dans la nuit noire sur un étroit sentier qui rejoint une voie ferrée. Ce type de marche bien que peu sportive soulèvera de nouvelles questions, avec cette sensation de passer clandestinement une frontière en compagnie d'un passeur.

Mais, au petit matin, ce sera une impression d'avoir atteint un paradis caché qui vous envahira devant le merveilleux spectacle de la nature qui s'offre à vous, dans un décor de forêt tropicale aux camaïeux de vert émeraude. Peut-être le plus beau de votre voyage à Madagascar ?

Une infrastructure touristique parfaitement intégrée dans son environnement

A première vue, c'est très certainement ainsi que l'on imagine la reconstitution grandeur nature d’un magasin axé sur la nature : du chant des oiseaux au murmure de la cascade jusqu'à l'aménagement de la structure d'accueil construite entièrement en bois.

Côté hébergement, un dortoir spacieux d'une capacité d'accueil de 22 personnes, trois bungalows individuels en falaf (feuilles de l'arbre du voyageur), avec la possibilité de planter sa tente à proximité. Les repas sont servis dans un grand abri ouvert sur la forêt, avec une cheminée près du coin salon spécialement adapté pour recevoir les groupes (publics scolaires compris).

Le Relais du Naturaliste accueille tout le monde, aussi bien pour des séjours de courte ou de longue durée, notamment dans le cadre d' écovolontariat et de chantiers de solidarité ou encore de recherches scientifiques.

Un projet collectif, humain et écologique pour un bel exemple d'éco-tourisme !

En signant un contrat de gestion de 25 ans renouvelables avec le Ministère des Eaux et Forêts, l’ONG malgache L’Homme et l’Environnement oeuvre pour la conservation des espèces et la régénération forestière de Vohimana qui a perdu plus de 50% de son territoire entre 1962 et 2002. Spécialisée dans la préservation de la biodiversité, mais aussi dans l’implication des populations locales défavorisées, l’ONG a sensibilisé les villageois à la nécessité de protéger l’environnement, à travers des actions collectives de préservation de l'environnement.

Au total, Vohimana est une association de 5 villages soit environ 1000 habitants organisés en commissions (porteurs, artisans, guides, agriculteurs) qui organise des activités variées pour ses visiteurs (pêche, agriculture, tressage de palme avec les femmes, observation de la faune et de la flore, etc...). Vous pourrez y visiter également l'atelier de distillerie d'huiles essentielles, la pépinière, le potager bio ou encore le jardin médicinal. De belles découvertes en perspectives !

Vaste programme, ce projet représente non seulement une activité économique pérenne pour la population locale, mais surtout une alternative à la culture sur brûlis.

Indri indri @Frank Vassen

Incursion dans la forêt primaire pour un tête à tête avec l'indri !

La réserve de Vohimana encore préservée recèle autant de merveilles que les parcs naturels nationaux de la Grande Ile qui attirent des touristes au milieu des lémuriens presque domestiqués.

Véritable paradis pour les chercheurs qui se délectent autant des richesses naturelles que de la sérénité de son cadre, Vohimana ne constitue pas seulement une adresse propice pour réaliser un stage de survie... Suivez le guide et vous serez introduits dans une forêt primaire exceptionnelle qui abrite des espèces endémiques et de nombreux lémuriens, dont certains en voie d'extinction.

Parmi les plus menacés, l'indri indri, le plus gros des lémuriens, que vous aurez très certainement l'occasion d'apercevoir. Avec un cri rauque et puissant semblable à une plainte et une agilité à s'élancer de branche en branche malgré son poids, la rencontre avec cet animal ne passe absolument pas inaperçue.

Bien que son museau inspire, au premier coup d’œil, une certaine sympathie, les courtoisies se limiteront à ce simple échange qui suffira à nourrir le souvenir de votre rencontre avec le plus grand mammifère carnivore de Madagascar !

Servane Rig
16 contributions
Mis à jour le 16 mars 2016