Mon espace personnel

Morondava, porte d'entrée de la région du Menabe

Plutôt une base qu'un centre d'intérêt, Morondava, capitale de la région du Menabe, est le point de départ de la majorité des excursions de la région. Elle n'est néanmoins pas sans charme avec sa nonchalance contagieuse. Vous passerez sans doute par ce gros village lors de votre voyage à Madagascar.

La capitale du Menabe, le « Grand Rouge »

Peuplée de 40 000 habitants, la capitale de la région du Menabe est une ville paisible sur les bords du canal du Mozambique. La ville, coupée en deux par une longue avenue centrale, a le regard tourné vers la mer. La pêche constitue l’activité principale de Morondava, habitée en grande partie de pêcheurs Vezo et de Sakalava, mais où le tourisme fait également vivre de nombreuses familles.

Accessible depuis Antananarivo en taxi-brousse (comptez alors environ 18 heures de trajet) ou en avion, Morondava est le point de départ ou d’arrivée de la plupart des sites et excursions qui se trouvent dans la région. Les taxis-brousse partent en général de la capitale dans l’après-midi et arrivent à Morondava le lendemain matin. Pour le retour, ils partent de Morondava en fin de matinée ou début d’après-midi, l’arrivée à Antananarivo se fait le lendemain matin.

Un grand village

La ville se développe autour d’une artère centrale reliant la plage à l’arrière pays dans lequel se situent la vieille ville et son marché. En fait de ville, il s’agit plutôt d’un grand village. Plus loin, on aperçoit le vert éclatant des rizières qui apparaissent, découpées en parcelles délimitées par d’immenses palmiers.

Le taxi-brousse vous dépose dans la « nouvelle » ville, pas si nouvelle que ça. Depuis le parking de la gare routière, rejoignez l’artère principale, la plage se situe au bout de la rue sur votre droite. Le centre possède quelques hôtels, mais la majeure partie se trouve en bord de mer. Commerces et restaurants locaux bordent l’avenue et les rues adjacentes. Si vous avez bifurqué au niveau du palais de justice, la rue mène littéralement au poste de police à côté duquel se trouve la prison en face de laquelle se trouve le cimetière… Pas franchement la meilleure partie de la ville, mieux vaut revenir en arrière.

Je vous encourage par contre à aller faire un tour au marché, il y règne une bonne ambiance !

Nosy Kely, la « petite île »

Au bout de la ville, sur la plage, commence la presqu’île de Nosy Kely où est rassemblée la majorité des établissements touristiques de la ville. La route est bordée des deux côtés par un grand nombre d’hôtels, de bars et de restaurants, certains dédiés aux séjours bien-être. La plage, située juste derrière, permet la baignade, en faisant attention tout de même aux courants qui peuvent être assez forts. Morondava est d’ailleurs connue pour l’érosion qui menace son littoral et qui fait peu à peu reculer le rivage.

La ville de Morondava

En continuant jusqu’au bout de la route, on arrive en face de la presqu’île de Betania qu’il est possible de rejoindre en traversant la rivière en pirogue pour une somme modique. Je vous conseille de visiter le village de pêcheurs et la plage sur laquelle les pirogues attendent leur départ en mer, c’est magnifique au coucher du soleil.

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 12 juillet 2016