Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Contactez-nous au 01 82 83 36 36
Se connecter
Service voyageur
Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Contactez-nous au 01 82 83 36 36

Vârânasî

Guide de voyage Inde

Infos pratiques sur Vârânasî

  • Rencontres locales
  • Rivière / Fleuve
  • Lieu ou Monument religieux
  • Indispensable
4 / 5 - 5 avis
Comment y aller ?
A 3 h en bus d'Allahabad
Quand partir ?
De novembre à mai
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Vârânasî

Antoine d'Audigier Grand Voyageur
123 avis rédigés

Une ville profondément empreinte de l'hindouïsme pour les voyageurs en quête de spiritualité.

Mon conseil :
Montez dans une barque pour admirer Varanasi au crépuscule ou en soirée.
Mon avis

Varanasi étant l’une des capitales spirituelles de l’Inde, on y retrouve une concentration importante d’amateurs de méditation, de joueurs de cithare, de yogis. Sur les bords du Gange se réunissent diverses figures originales, des mendiants silencieux, dessâdhus barbus qui attendent la fin de leurs cycles de réincarnations et des piroguiers qui vous hèlent pour vous faire parcourir le fleuve le plus célèbre du pays.

Il serait dommage d’y couper, d’ailleurs, tant il est agréable de se détacher des ghats, ces berges recouvertes d’escaliers de pierre, et prendre du recul sur une ville qui s’enflamme chaque année pour les ablutions purificatrices des fidèles.

C’est à Varanasi qu’on retrouve Holi, le festival des couleurs, dans toute son ampleur. Partout dans la rue on se jette au visage, aux cheveux et au corps des poudres multicolores. Et quand des centaines de milliers de personnes se joignent à la fête, le lieu prend des allures de feu d’artifice humain.

Arthur Boulanger Voyageur
11 avis rédigés
Mon avis
Une ville avec une atmosphère unique qui est un très bon reflet la culture Indienne. C'est l'étape parfaite pour les amoureux de la photographie : il y a des couleurs partout, des lumières très variées et une multitude de scènes de vie le long du Gange. La ville millénaire se déverse par des escaliers sur le fleuve sacré. C'est ici aussi que l'on peut faire des cours d'initiation à la cithare et aux percussions traditionnelles. Promenez-vous au bord du Gange le matin à l'aube et le soir. Prenez une barque pour aller de l'autre côté de la rive déserte pour admirer la ville avec un peu plus de recul. Je vous conseille d'aller vous restaurer dans une des terrasses sur le toit d'un immeuble où vous pourrez admirer les enfants jouant avec leurs cerf-volants... Allez aussi vous perdre dans les petites rues du centre ville où le temps semble s'être arrêté ! Enfin, renseignez-vous, car il y a de nombreux festivals tout au long de l'année où la ville toute entière est en fête !
Simon Hoffmann Grand Voyageur
239 avis rédigés

Vârânasî, ou Bénarès, est une des villes saintes les plusimportantes de l’Inde. Située sur les bords du Gange, elle est un lieu depèlerinage pour des millions d’hindous.

Mon conseil :
Se promener sur les ghâts à la découverte des innombrables temples qui s’y trouvent et s’imprégner del’ambiance qui y règne à la tombée de la nuit.
Mon avis

Vârânasî est uneville incroyable, par la ferveur qu’elle dégage tout d’abord. Mourir à Vârânasî,selon la croyance hindoue, permet de sortir du cycle des réincarnations etd’atteindre le nirvana, la ville accueille donc des pèlerins de toute l’Indepour qui elle a une importance particulière. Ensuite la ville est surprenantepar ses innombrables ruelles dans lesquelles on se perd aisément, je ne compteplus les fois où je me suis perdu en essayant de retrouver ma guesthouse !

Lors de mon séjour, j’ai pu assister à un festival dédié àla déesse Sarasvatî. Le festival s’accompagne de défilés de chars à travers laville, lesquels portent d’immenses enceintes qui crachent une musiqueassourdissante, qui invite tout le monde à suivre le char en dansant. Laprocession se termine sur les bords du Gange, dans lequel les croyants vontjeter des statues à l’effigie de la déesse afin de s’attirer ses faveurs. Toutsimplement incroyable. Découvrir l’Indeen visitant Vârânasî, c’est découvrir une des villes les plus importantespour les habitants de ce pays.

David Debrincat Grand Voyageur
897 avis rédigés

A 780 km de Delhi au cœur de la vallée du Gange, Varanasi est la ville la plus sainte de l’hindouisme. Si elle peut choquer par certains de ses côtés, il est impensable de ne pas y venir.

Mon conseil :
Restez très discrets et ne prenez pas de photo des crémations. Simple question de respect et de savoir-vivre.
Mon avis

Venir à Varanasi est spirituellement le moment le plus marquant d’un voyage en Inde. Bien sûr j’y suis venu plusieurs jours. Je vous raconte.

Je me suis éveillé un matin dans le froid et le brouillard d’une des plus anciennes villes du monde. D’abord Kashi puis Mohammadabad et maintenant Varanasi ou Bénarès. Officiellement c’est Varanasi, tirant son nom des deux rivières : la Varuna et l’Assi. Bénarès ne serait qu’une déformation venant des colonisateurs Anglais. Etre ici pour un hindou équivaut à faire un pèlerinage à la Mecque pour un musulman. Quatre millions d’hindous viennent chaque année ici plonger dans l’eau du Gange pour purifier leur âme. Le top du top, c’est de mourir ici pour mettre fin au cycle des réincarnations. C’est l’assurance d’atteindre la moksha. Un peu comme le nirvana pour un bouddhiste. Pour se purifier, les fidèles se plongent trois fois de suite dans cette eau glaciale en récitant le mantra sacré puis boivent une gorgée. Quand on sait la saleté de cette eau, il faut vraiment être très croyant. Ou alors elle est réellement miraculeuse. Cassons le mythe. Cela ressemble plus à des égouts à ciel ouvert qu’à la fontaine de jouvence. Déchets chimiques des usines environnantes, cadavres mal brûlés en décomposition, eaux usées de la ville… La teneur en matière fécale y est des dizaines de fois supérieure à la limite tolérée ! Si sa pollution n’est plus à démontrer, le Gange reste un fleuve sacré aux vertus de pureté incontestables… Selon les 900 millions d’hindous. En marchant le long des ghâts, j’arrive sur Dasashwamedh Ghât. C’est le lieu de rendez-vous des bateliers qui vendent des promenades sur le fleuve et des arnaqueurs et petits escrocs en tous genres. Barbiers, masseurs, petits vendeurs, nettoyeurs d’oreilles, la concurrence est féroce. Plus loin sur Manikarnika Ghât. C’est là qu’ont lieu les crémations. Le soir venu, il faut retourner au Dasashwamedh Ghât pour assister au Puja. C’est la cérémonie d’offrande de la lumière au Gange. De jeunes brahmanes sont sur de grandes estrades. Ils réalisent simultanément une sorte de chorégraphie en balançant des chandeliers dans un nuage d’encens. En fin de cérémonie, les prêtres donnent des sortes de bougies flottantes afin de confier nos vœux au Gange.

On sort forcément chamboulé d’un passage à Varanasi.

Julie Sourdois Voyageur
Mon avis
C'est vraiment une étape à ne pas louper lors de votre voyage en Inde. Je ne pourrais pas vous expliquer ce qui m'a le plus fasciné à Varanasi. Est-ce la spiritualité qui règne dans cette ville ? Est-ce la tolérance de sa population ? Est-ce la différence de culture ? Je ne saurais comment le transmettre, mais on repart de Varansi avec l'impression d'avoir vécu "quelque chose" !

Circuits et séjours Vârânasî

Romances du Rajasthan, forts , palais et Varanasi
Env. 17 joursà partir de900 €
Voyage au fil du Gange
Env. 13 jours
Sites sacrés d'Amritsar à Varanasi
Env. 15 joursà partir de1 000 €
A la découverte de l'hindouisme : du Rajasthan à Bénarès
Env. 12 joursà partir de1 250 €
combiné
Du Taj Mahal à Katmandou
Env. 16 joursà partir de1 510 €
Du Rajasthan au parc de Chitwan, entre vie sacrée et vie sauvage
Env. 19 joursà partir de940 €
En train à bord du luxueux Rajasthan Express
Env. 8 joursà partir de6 270 €