Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Bandīpur

Bandīpur (Népal)

Infos pratiques sur Bandīpur

  • Romantique
  • Point de vue
  • Etape de randonnée / Trek
  • Campagne
  • Lieu ou Monument religieux
3 / 5 - 3 avis
Comment y aller ?
A 20 min de Dumre en bus
Quand partir ?
D'octobre à mai
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Bandīpur

Aurélie Gottar Grand Voyageur
10 avis rédigés

Petit village charmant, avec une belle vue sur les sommets enneigés, mais toutefois assez touristique et quelque peu onéreux.

Mon conseil :
Le village ne nécessite pas forcément de s’attarder trop longtemps, mais il s’agit d’une belle étape sur votre itinéraire entre Katmandou et Pokhara.
Mon avis

Pour rejoindre Bandipur, village romantique aux allures médiévales, une étape à Dumre est indispensable. Ici, vous pourrez opter pour les 4x4 individuels, ou pour le bus local, option moins onéreuse que je vous conseille. Lors du trajet, vous serez peut-être abordés par des personnes vous proposant de venir manger, voire dormir chez elles, invitation paraissant très honorable mais qui cache des intérêts monétaires qui le sont un peu moins.

Bandipur étant perchée sur des collines, je vous encourage à vous diriger vers l’école du village où vous pourrez admirer le lever du soleil sur les montagnes qui se teintent progressivement des couleurs du jour. Plusieurs sentiers vous mèneront en dehors du village pour d'agréables balades à la recherche de temples perdus, qui sont d'ailleurs difficiles à trouver. Le village étant assez touristique, il faut un peu sortir des rues principales pour trouver un hôtel ou un restaurant à prix raisonnable. Vous trouverez alors des petits commerces et restaurants sympas.



*Après les puissants séismes qui ont frappé le Népal en Avril et Mai 2015, le pays se reconstruit petit à petit. Cet article a été écrit avant la catastrophe.

Caroline Guibert Grand Voyageur
41 avis rédigés

Entre Katmandou et Pokhara, une belle étape pour les amoureux de nature et de culture.

Mon conseil :
Se perdre dans les ruelles et ne pas hésiter à entrer dans les hôtels de luxe de la rue principale. La décoration est magnifique.
Mon avis

Mon arrivée à Bandipur n’a pas été très agréable car je me suis fait accoster par le propriétaire d’une guesthouse très insistant et franchement pas très avenant.

Je n’ai, de plus, pas été très chanceuse lors de mon séjour car le ciel était bien couvert les ¾ de la journée. Je n’ai donc pas pu profiter de la vue comme je l’aurais souhaité ni marcher dans les alentours, le brouillard était trop épais.

J’ai par contre trouvé cette minuscule bourgade pleine de charme. L’architecture est vraiment typique de ce que j’ai pu découvrir lors de mon voyage au Népal. J’ai apprécié errer dans ses ruelles, sans but précis et regarder les gens vivrent tout simplement. L’atmosphère est vraiment paisible et j’ai eu l’impression de faire un saut dans le temps.

Je tiens à ajouter que j'ai visité le Népal avant le séisme de 2015, il est donc possible que les lieux aient beaucoup changé depuis.

Aurélia Hillaire Grand Voyageur
13 avis rédigés

A mi-chemin entre Katmandou et Pokhara, le village de Bandipur, perché à 1000m d'altitude, offre un point de vue romantique sur la chaine des Annapurnas.

Mon conseil :
Bien s'équiper pour l'excursion à "Siddha Gufa", la plus grande grotte du pays -et l'une des plus importantes d'Asie-, située à deux heures d'une rude marche en descente, dans la forêt. Claustrophobes s'abstenir ! 
Mon avis

Jadis s'y croisaient les marchands venant de Chine et du Tibet d'un côté, d'Inde de l'autre. La "ville" médiévale aux maisons colorées, construite sur une crête, est aujourd'hui un village paisible, où il fait bon flâner et admirer la vue sur l'Annapurna et ses neiges éternelles, au son des chants d'oiseaux. Les multiples secousses du séisme au printemps 2015 ont malheureusement troublé cette sérénité, détruisant notamment des habitations. 

Lors de ma visite, j'avais pu apprécier son ambiance bien particulière : les enfants jouant au foot sur le pavé de la rue principale, les tables de restaurant entourant le temple dédié à Ganesh, les femmes se lavant les cheveux au lavoir... J'avais aimé suivre les chemins dans la montagne, pour découvrir des temples nichés dans leur écrin de nature. Le soir, les jeunes se réunissent à Tundikhel, sur la corniche : un vaste plateau qui servait à l'époque de champ de foire. Nous avions eu de la chance : ce jour-là les écoles y organisaient un grand pique-nique auquel on nous avait spontanément convié, tandis que les jeunes filles donnaient un spectacle de danse sur l'herbe. 

Le lendemain était prévue l'excursion-phare depuis Bandipur : Siddha Gufa, dont on ignore l'état suite au tremblement de terre. La marche dans la forêt fut rude, tout en descente -mais après un trek nous étions entraînés au relief du Népal. Les papillons y étaient aussi flamboyants que les araignées impressionnantes ! L'expérience de la visite de la grotte n'a pas été très rassurante, même si celle-ci est effectivement impressionnante par sa profondeur. A ceux qui manqueront de courage ou de force pour faire la randonnée dans l'autre sens, je conseille de faire comme nous : pousser la descente jusqu'au village de Bimalnagar où se restaurer en attendant le bus pour Dumre, et un second pour Bandipur. 

Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage