Mon espace personnel

Tomber sous le charme d'Hoi An et ses environs

Hoi An est la ville coup de coeur de beaucoup de voyageurs au Vietnam. Le temps de quelques jours, laissez-vous charmer par cette jolie ville aux murs jaunes et à l'ambiance décontractée. 

Hoi An, la ville jaune

Il n’y a aucune surprise à ce que la vieille ville d’Hoi An soit inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999. Son architecture possède un doux mélange de styles chinois, japonais et français. La vieille ville se concentre principalement sur les trois rues qui bordent la rivière, où restaurants et boutiques s’amoncellent. Bien qu’Hoi An soit extrêmement touristique, la ville respire la quiétude et la sérénité. Les voitures sont d’ailleurs interdites dans le centre-ville pour le plus grand bonheur de nos tympans.

Pour découvrir le capital culturel d’Hoi An, la ville propose un ticket qui permet de visiter cinq sites sur la quinzaine proposée. On peut ainsi découvrir des temples, des maisons anciennes et des musées. Hoi An est également connue pour ses tailleurs qui fabriquent des vêtements sur mesure ! Le résultat est bluffant (la qualité des tissus «  made in china » un peu moins). Chaque soir, on peut assister au spectacle qu’offrent les lampions illuminés sur la rivière ou laisser glisser une bougie sur l’eau en faisant un vœu.

Restaurant dans les rues d'Hoi An,Vietnam

Ses autres atouts : sa gastronomie, ses plages et ses rizières

Les charmes d’Hoi An ne s’arrêtent pas à son architecture atypique. C’est LA ville des foodies. Sa fine gastronomie réjouira vos papilles à chaque repas. Les restaurants de la ville proposent toutes les spécialités régionales et des cours de cuisine. Vous apprendrez à préparer des wontons (raviolis frits au crabe, tomate et oignons), des banh xeo (crêpes jaunes croustillantes agrémentées de viande ou de tofu à enrouler dans une feuille de salade) ou encore des roses blanches (ravioli vapeur farci). Idéal pour épater la famille et les amis à votre retour de voyage du Vietnam.

Les alentours d’Hoi An ne demandent, quant à eux, qu’à être explorés. A quelques kilomètres du centre-ville, vous trouverez les plages de Cua Dai Beach et de An Bang Beach. La première est bordée d’hôtels de luxe et la seconde est moins touristique, moins développée et plus locale. Au cours d’une balade à vélo ou en scooter, vous pourrez également vous perdre dans les rizières autour d’Hoi An. Au détour d’un virage, vous croiserez peut-être des locaux en plein travail, des sourires d’enfants ou des pêcheurs.

Le site archéologique de My Son

Situé à 55 km d’Hoi An, My Son est l’un des plus vieux sites archéologiques du Vietnam. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999, cet ancien centre religieux du royaume des Chams a été habité du VIIIe au XVe siècle par les membres des castes élevées, avant d’être abandonné, suite au déclin de ce peuple. Les nostalgiques des temples angkoriens et les amateurs d’histoire y trouveront leur bonheur. My Son marque les esprits grâce aux splendides gravures et à son style raffiné. La visite peut être complétée par les deux expositions retraçant l’histoire du site et ses origines.

Le seul défaut de My Son est d’être difficile d’accès. Si des tours sont organisés, vous pouvez vous y rendre par vos propres moyens en scooter à condition d’avoir une carte détaillée des environs. Si vous arrivez en fin de matinée, vous avez une chance d’avoir le site pour vous. Ambiance mystique au rendez-vous.

Aurélie Chartier
53 contributions
Mis à jour le 6 mars 2015